Has­san La­ra­mée, ar­tiste po­pu­laire mal­gré lui

Le Reflet du Lac - - LA UNE - PATRICK TRUDEAU ptru­deau@le­re­flet­du­lac.com

ART. Lorsque Has­san La­ra­mée a com­plé­té un pre­mier des­sin avec sa bouche il y a un peu plus d’un an, il était loin de s’ima­gi­ner que cette pas­sion le mè­ne­rait un jour à ex­po­ser ses oeuvres.

Et pour­tant, cet an­cien ath­lète cloué à un fau­teuil rou­lant a été bien mal­gré lui l’une des at­trac­tions des der­nières Cor­res­pon­dances d’East­man, alors qu’il était en ve­dette à la Ga­le­rie d’art La Sta­tion.

Sur place du­rant quatre jours pour y pré­sen­ter une di­zaine de ses oeuvres, il a vu presque toute sa pro­duc­tion trou­vé pre­neur, à sa grande sur­prise. « Ce fut l’une des plus belles ex­pé­riences de ma vie. J’ai ren­con­tré une foule de gens, dont plu­sieurs que je ne connais­sais pas, et ils étaient tous in­té­res­sés par mon tra­vail. C’était ex­té­nuant, mais très gra­ti­fiant», a ex­pli­qué ce­lui qui est de­ve­nu té­tra­plé­gique à la suite d’un ac­ci­dent de vé­lo de mon­tagne, il y a 11 ans.

« J’étais en ex­po­si­tion en même temps que les oeuvres de Da­ny La­fer­rière (l’au­teur à suc­cès). Mais comme il n’était pas pré­sent, j’ai sans doute eu droit à plus d’at­ten­tion », sug­gère-t-il sur un ton amu­sé.

Li­mi­té dans ses mou­ve­ments en rai­son de son état phy­sique, Has­san La­ra­mée doit mettre pas­sa­ble­ment de temps pour réa­li­ser un des­sin… tout en es­pé­rant que l’ins­pi­ra­tion soit au ren­dez-vous.

Lorsque les pro­prié­taires de La Sta­tion lui ont lan­cé l’in­vi­ta­tion en juin der­nier, il crai­gnait de man­quer de ma­té­riel. « J’avais six ou sept oeuvres à pré­sen­ter, mais il m’en fal­lait une di­zaine. J’avoue que je me suis mis un peu de pres­sion pour réus­sir à faire mes der­niers tableaux à temps », re­con­naît-il.

Bien qu’il soit ou­vert à ré­pé­ter l’ex­pé­rience, l’ar­tiste de 32 ans veut évi­ter de brû­ler les étapes. « Avant de cou­cher quelque chose sur pa­pier, je dois ré­flé­chir aux thé­ma­tiques que je veux abor­der. Cha­cun de mes tableaux est ins­pi­ré d’un mes­sage de vie et je veux conti­nuer dans cette veine. Cer­taines per­sonnes m’ont fait des de­mandes pour réa­li­ser des oeuvres plus pré­cises, mais ce se­ra sans doute dif­fi­cile. Je ne suis pas très à l’aise à tra­vailler sur com­mande », laisse-t-il en­tendre.

« Et je ne veux pas que les gens se tannent. J’aime mieux les faire at­tendre et mettre le temps né­ces­saire pour pré­sen­ter un pro­duit de qua­li­té », conclut l’an­cien joueur de basket.

(Photo gra­cieu­se­té)

Has­san La­ra­mée était loin de se dou­ter que ses ta­lents de des­si­na­teur al­laient lui va­loir au­tant d’at­ten­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.