Un dé­bar­que­ment de profs sur la plage de Ju­no

Le Reflet (The News) - - COLLECTIVITÉ · COMMUNITY - Maxime.myre@eap.on.ca

Il y a plus de 70 ans dé­jà, des sol­dats ca­na­diens ont sa­cri­fié leur vie dans le plus grand dé­bar­que­ment mi­li­taire de la Deuxième Guerre mon­diale. C’est sur cette plage, au nom de code de Ju­no, que des mil­liers de Ca­na­diens ont dé­bar­qué, afin de mettre un terme à l’ex­pan­sion du na­zisme en Eu­rope.

Au­jourd’hui, le Centre Ju­no Beach y en­voie une ving­taine d’en­sei­gnants chaque an­née, afin d’en ap­prendre da­van­tage sur les di­vers champs de ba­taille dans le nord de la France. Un en­sei­gnant de Cas­sel­man, Mar­tin Gi­rard, a eu le pri­vi­lège de s’y rendre et de voir en per­sonne les lieux où tant d’hommes et de femmes se sont sa­cri­fiés pour l’ave­nir de l’Eu­rope.

Le Sé­mi­naire d’été et Cir­cuit des champs de ba­taille, un sé­jour de dix jours qui en est à sa 12e édi­tion, com­prend des visites à la crête de Vi­my, à Beau­mont-Ha­mel, à Dieppe et à des sites his­to­riques en Nor­man­die, y com­pris au Centre Ju­no Beach, à Oma­ha Beach et à Ar­ro­manches, ain­si qu’une cé­ré­mo­nie du sou­ve­nir au ci­me­tière mi­li­taire ca­na­dien de Bret­te­ville, où 2500 Ca­na­diens sont in­hu­més. Le centre sou­haite que des en­sei­gnants comme M. Gi­rard re­viennent à leur salle de classe pour faire bé­né­fi­cier les élèves de leur ex­pé­rience.

M. Gi­rard re­con­nait que ce type de voyage n’est pas pour tout le monde. On doit vrai­ment être un passionné d’his­toire car beau­coup de temps est al­loué à l’édu­ca­tion. « C’était le fun de cô­toyer des en­sei­gnants de par­tout au Ca­na­da, du Yu­kon jusqu’au Nou­veau-Bruns­wick. J’ai ra­re­ment été en­tou­ré par des gens aus­si mor­dus d’his­toire que moi », a ra­con­té M. Gi­rard. Il est clair qu’il se­ra plus fa­cile pour lui de vé­hi­cu­ler à ses élèves cette sombre mais im­por­tante pé­riode de notre his­toire.

Bien que le voyage n’ait pas été re­po­sant et que beau­coup de su­jets et de lieux ont dû être cou­verts en une courte pé­riode de temps, M. Gi­rard a ado­ré son sé­jour et est convain­cu de l’im­por­tance du tra­vail du Centre Ju­no Beach. Ayant vu les champs de ba­taille où tant de Ca­na­diens ont per­du la vie et les ci­me­tières, il pour­ra, avec émo­tion et convic­tion, trans­mettre ses connais­sances à une nou­velle gé­né­ra­tion afin que les sa­cri­fices du pas­sé ne tombent pas dans l’ou­bli col­lec­tif.

—photo four­nie

Un en­sei­gnant de Cas­sel­man, Mar­tin Gi­rard, a eu le pri­vi­lège de s’y rendre et de voir en per­sonne les lieux où tant d’hommes et de femmes se sont sa­cri­fiés pour l’ave­nir de l’Eu­rope..

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.