Les four­naises hy­dro­niques, un su­jet clos ?

Le Reflet (The News) - - ACTUALITÉS NEWS -

12 sep­tembre, pour in­ter­dire les ap­pa­reils de com­bus­tion de plein air exis­tants.

Tan­dis que le voi­sin de M. Piette confir­mait, dans la cor­res­pon­dance de la réunion, qu’il al­lon­ge­rait la che­mi­née du poêle en ques­tion, M. Piette a, quant à lui, exi­gé le re­trait de l’ap­pa­reil concer­né et de­mande à la mu­ni­ci­pa­li­té de re­fu­ser un per­mis si une de­mande est sou­mise à cet ef­fet.

« La so­lu­tion pro­po­sée d’al­lon­ger la che­mi­née en ques­tion ne change en rien la quan­ti­té de pol­luants re­lâ­chés dans l’at­mo­sphère, ni dans les dis­tances trop courtes entre la source et les voi­sins af­fec­tés, se dé­so­lait-il.

Du­rant sa pré­sen­ta­tion, il a ar­gué que l’exemp­tion ac­cor­dée aux ins­tal­la­tions exis­tantes n’était pas ap­pli­cable, car la four­naise, pour la­quelle au­cun per­mis n’a été émis, est consi­dé­rée comme étant illégale.

« De nom­breuses mu­ni­ci­pa­li­tés, grandes et pe­tites, ont dé­jà mis en place et ap­pliquent des rè­gle­ments stricts pour in­ter­dire, en mi­lieu ré­si­den­tiel, ce type spé­ci­fique de four­naises dites hy­dro­niques, a-t-il ex­pli­qué. Même celles por­tant une men­tion CSA émettent une quan­ti­té im­por­tante de par­ti­cules in­vi­sibles ap­pe­lées PM2.5. Celles-ci sont do­cu­men­tées comme étant très dom­ma­geables pour la san­té et l’en­vi­ron­ne­ment, même en très faible concen­tra­tion. »

Quoi qu’il en soit, le maire Con­rad La­ma­de­leine en­tend suivre la ré­gle­men­ta­tion adop­tée il y a quelques se­maines et sug­gère à tout plain­gnant d’im­pli­quer les au­to­ri­tés en­vi­ron­ne­men­tales à l’ave­nir, le cas échéant.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.