«OUI, NOUS LE POU­VONS. OUI, NOUS L’AVONS FAIT»

Le Soleil - - LA UNE - Du­rant son dis­cours, Ba­rack Oba­ma n’a pas dit une seule fois le nom de son suc­ces­seur, Do­nald Trump, mais il a évo­qué la pas­sa­tion des pou­voirs, qui se fe­ra le 20 jan­vier pro­chain. As­so­cia­ted Press

CHI­CA­GO — Dans son der­nier dis­cours en tant que pré­sident, Ba­rack Oba­ma a ten­té de cal­mer les craintes des Amé­ri­cains et s’est dit «plus op­ti­miste» que ja­mais sur l’ave­nir des États-Unis mal­gré tout le tra­vail qu’il reste à faire sur plu­sieurs fronts. Lors de son al­lo­cu­tion de moins d’une heure li­vrée chez lui, à Chi­ca­go, le pré­sident sor­tant a énu­mé­ré ses bons coups et ses moins bons coups au terme de ses huit ans au pou­voir, mais il a pla­cé toute sa confiance en­vers le peuple, qui in­carne le chan­ge­ment, a-t-il in­sis­té.

«Oui, nous le pou­vons. Oui, nous l’avons fait » , a lan­cé M. Oba­ma de­vant des mil­liers de spec­ta­teurs, re­pre­nant le slo­gan qui l’avait ren­du cé­lèbre en 2008.

Ba­rack Oba­ma n’a pas dit une seule fois le nom de son suc­ces­seur, Do­nald Trump, mais il a évo­qué la pas­sa­tion des pou­voirs, qui se fe­ra le 20 jan­vier pro­chain. « Dans 10 jours, le monde se­ra té­moin d’un sym­bole de la dé­mo­cra­tie : une tran­si­tion de pou­voirs pa­ci­fique d’un pré­sident élu au pro­chain » , a- t- il dit, re­fu­sant les huées de la foule.

Il a te­nu à rap­pe­ler que la dé­mo­cra­tie ne « né­ces­si­tait pas l’uni­for­mi­té». « Nos fon­da­teurs se sont que­rel­lés et ont fait des com­pro­mis et ils s’at­ten­daient à ce qu’on fasse de même. Mais ils sa­vaient que la dé­mo­cra­tie né­ces­si­tait un cer­tain sens de so­li­da­ri­té», a-t-il ajou­té.

Ba­rack Oba­ma a mar­te­lé l es idéaux de chan­ge­ment qui l’avaient pro­pul­sé à la tête des États-Unis, en 2008, en sou­li­gnant tout le che­min qui a été par­cou­ru de­puis ce temps. Il a évo­qué la ré­forme des soins de san­té, la lutte contre les chan­ge­ments cli­ma­tiques, le rap­pro­che­ment avec Cu­ba — des po­li­tiques qui pour­raient toutes être dé­man­te­lées par l’ad­mi­nis­tra­tion Trump.

Le pré­sident a pas­sé la ma­jo­ri­té de son dis­cours à s’adres­ser aux ci­toyens, « le titre le plus im­por­tant » que les Amé­ri­cains par­tagent tous« mal­gré leurs désac­cords».

«Cette foi que j’ ai eue il y a quelques an­nées en­vers le pou­voir des Amé­ri­cains or­di­naires pour ame­ner du chan­ge­ment - cette foi a été ré­com­pen­sée d’une ma­nière que je n’au­rais ja­mais pu ima­gi­ner », a-t-il dit.

M. Oba­ma a en­cou­ra­gé les «gens or­di­naires » à s’im­pli­quer pour chan­ger le monde.

« Si vous êtes fa­ti­gués de vous dis­pu­ter avec des étran­gers sur In­ter­net, es­sayez de par­ler avec l’un d’entre eux dans la vraie vie. Si quelque chose a be­soin d’être ré­glé, met­tez vos chaus­sures et faites de l’or­ga­ni­sa­tion. Si vous êtes dé­çus de vos élus, re­cueillez des si­gna­tures et pré­sen­tez-vous vous-mêmes», a-t-il sou­li­gné.

Ba­rack Oba­ma est de­ve­nu plus émo­tif en re­mer­ciant ses proches, dont sa femme, Mi­chelle. « Pen­dant les 25 der­nières an­nées, tu n’as pas seule­ment été ma femme et la mère de mes en­fants, tu as aus­si été ma meilleure amie», a-t-il dit en es­suyant ses larmes avec un mou­choir.

Après avoir sa­lué ses deux filles, M. Oba­ma a aus­si re­mer­cié son com­plice de tou­jours, le vice-pré­sident Joe Bi­den.

«Tu as été le pre­mier choix que j’ai fait en tant que can­di­dat et ça a été le meilleur », a-t-il af­fir­mé.

Après avoir ter­mi­né son dis­cours, Ba­rack Oba­ma a ef­fec­tué un long bain de foule pour sa­luer ses par­ti­sans une der­nière fois.

Oui, nous le pou­vons. Oui, nous l’avons fait

Dans 10 jours, le monde se­ra té­moin d’un sym­bole de la dé­mo­cra­tie : une tran­si­tion de pou­voirs pa­ci­fique d’un pré­sident élu au pro­chain

Nos fon­da­teurs se sont que­rel­lés et ont fait des com­pro­mis et ils s’at­ten­daient à ce qu’on fasse de même. Mais ils sa­vaient que la dé­mo­cra­tie né­ces­si­tait un cer­tain sens de so­li­da­ri­té — Le pré­sident sor­tant des États- Unis, Ba­rack Oba­ma

Ba­rack Oba­ma, ému pen­dant son der­nier dis­cours en tant que pré­sident amé­ri­cain, hier à Chi­ca­go

— PHO­TO AFP, JO­SHUA LOTT

— PHO­TO AFP, NI­CHO­LAS KAMM

Un der­nier bain de foule en tant que pré­sident pour Ba­rack Oba­ma.

— PHO­TO AFP, NI­CHO­LAS KAMM

Mi­chelle Oba­ma ré­con­forte sa fille Ma­lia.

— PHO­TO AP, CHARLES REX AR­BO­GAST

Ba­rack Oba­ma a fait l’ac­co­lade à son vice-pré­sident Joe Bi­den.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.