TRUMP : «NOUS VOUS AI­MONS»

Le Soleil - - LA UNE - AN­DREW BEATTY AVEC JENNIE MAT­THEW Agence France-Presse

CORPUS CH­RIS­TI — Do­nald Trump s’est ren­du mar­di dans les ré­gions du Texas si­nis­trées par la tem­pête Har­vey où, dra­peau de l’État en main, il a mis en avant la co­opé­ra­tion entre au­to­ri­tés fé­dé­rales et lo­cales face à la ca­tas­trophe d’am­pleur his­to­rique.

Cas­quette « USA » vis­sée sur le crâne, le pré­sident amé­ri­cain a sa­lué, de­puis la ville de Corpus Ch­ris­ti, la co­or­di­na­tion de l’ac­tion d’ur­gence me­née par son gou­ver­ne­ment et le grand État du Sud, face à la mon­tée des eaux qui a se­lon lui « pris une di­men­sion épique».

« Dans cinq ou dix ans, on veut pou­voir en­tendre dire qu’on a agi comme il le fal­lait », a-t-il dé­cla­ré, en van­tant l’es­prit «d’équipe» ré­gnant sur les opé­ra­tions de sau­ve­tage en cours, mais sans ja­mais men­tion­ner le sort des vic­times ou des per­sonnes dé­pla­cées.

Le pré­sident doit re­ve­nir au Texas sa­me­di. « Nous irons dans une autre par­tie de l’État, pour voir des zones où nous n’avons pas pu nous rendre au­jourd’hui», a dé­cla­ré Sa­rah San­ders, la por­te­pa­role de la Mai­son- Blanche à bord de l’avion pré­si­den­tiel en route pour la ca­pi­tale.

À cette oc­ca­sion, le pré­sident de­vrait ren­con­trer des per­sonnes éva­cuées. « Une des prio­ri­tés du pré­sident était de s’as­su­rer que son voyage ne gê­ne­rait pas les opé­ra­tions de sau­ve­tage » en cours, a rap­pe­lé Mme San­ders, pour ex­pli­quer pour­quoi le pré­sident n’avait pas ren­con­tré de vic­times de la tem­pête.

Se­lon les au­to­ri­tés, la tem­pête, qui me­nace à pré­sent la Loui­siane voi­sine, a di­rec­te­ment ou in­di­rec­te­ment cau­sé la mort d’au moins dix per­sonnes. Hous­ton, la mé­tro­pole au coeur de la ca­tas­trophe, de­meure sous la me­nace constante de la mon­tée des eaux.

La der­nière vic­time dé­cé­dée confir­mée est un po­li­cier de Hous­ton qui s’est noyé di­manche en ten­tant de ral­lier son lieu de tra­vail.

« Nous sommes en­core lar­ge­ment dans la phase de ré­ponse d’ur­gence, où pré­ser­ver des vies et as­su­rer la sé­cu­ri­té des ha­bi­tants est une prio­ri­té», a sou­li­gné un haut res­pon­sable de l’Agence fé­dé­rale des si­tua­tions d’ur­gence (FEMA).

En té­moi­gnait l’ordre d’éva­cua­tion d’ur­gence émis par le com­té de Bra­zo­ria, au sud de Hous­ton, en rai­son de brèches ap­pa­rues dans une digue. « La digue de Co­lum­bia Lakes a été per­cée!!», ont an­non­cé les édiles lo­caux sur leur compte Twit­ter. « Par­tez im­mé­dia­te­ment!!».

«QUELLE FOULE!»

Lors d’un bref ar­rêt de­vant une ca­serne de pom­piers de Corpus Ch­ris­ti, le pré­sident amé­ri­cain s’est em­pa­ré d’un mi­cro avant de s’adres­ser à la foule : « Nous vous ai­mons, nous sommes ici pour nous oc­cu­per de vous!».

«Quelle foule!», a-t-il ajou­té de ma­nière sur­pre­nante, comme s’il s’agis­sait d’un ras­sem­ble­ment po­li­tique.

Si l a plu­part des per­sonnes pré­sentes étaient des sou­tiens, quelques voix dis­cor­dantes se fai­saient en­tendre : « Men­teur, tri­cheur, ra­ciste», pou­vait-on lire sur l’une des pan­cartes bran­dies dans la foule.

Le pré­sident était ac­com­pa­gné de la Pre­mière dame Me­la­nia Trump, qui avait été raillée plus tôt sur les ré­seaux so­ciaux, en em­bar­quant vers l a ré­gion inon­dée avec des ta­lons ai­guilles et des lu­nettes de so­leil d’avia­teur, mal­gré le temps plu­vieux. Mme Trump a fi­na­le­ment tro­qué ses es­car­pins pour des chaus­sures de sport.

«Je sou­haite pou­voir off rir­mon aide et mon sou­tien de la fa­çon la plus ef­fi­cace pos­sible, pas seule­ment par mes mots, mais aus­si par mes actes » , a dit plus tard Mme Trump, sans pré­ci­ser ce qu’elle comp­tait faire exac­te­ment.

M. Trump, qui s’est en­suite ren­du à Aus­tin, la ca­pi­tale du Texas, a aver­ti que les opé­ra­tions de re­mise en état des zones tou­chées al­laient être longues.

Cer­tains des si­nis­trés ont confié leur sa­tis­fac­tion de voir le pré­sident Trump pré­sent dans leur État, qui vote ré­pu­bli­cain.

«Nous sommes des ad­mi­ra­teurs de Trump. J’ai confiance dans le fait qu’il va s’oc­cu­per de nous, il l’a dit alors je suis sûre qu’il va le faire», dé­cla­rait Dar­la Fitz­ge­rald, une in­fir­mière de 58 ans hé­ber­gée dans un centre d’ac­cueil de la Croix-Rouge.

EN­CORE DE LA PLUIE...

Hous­ton est la qua­trième ville du pays avec 2,3 mil­lions d’ha­bi­tants et son ag­glo­mé­ra­tion

compte plus de 6 mil­lions d’ha­bi­tants. Et le pic des inon­da­tions ne de­vrait être at­teint que mer­cre­di ou jeu­di.

Le coeur de la t em­pête doit re­mon­ter vers le nord- est mer­cre­di, frap­pant le sud-ouest de la Loui­siane où M. Trump a dé­cla­ré lun­di l’état d’ur­gence.

De nom­breuses fa­milles res­tent blo­quées ou s’en­tassent dans des abris. Routes et au­to­routes sont inon­dées, comme de nom­breuses mai­sons, avec des lignes élec­triques cou­pées. La Croix-Rouge amé­ri­caine a in­di­qué mar­di ma­tin avoir pris en charge dans la nuit de lun­di à mar­di plus de 17 000 per­sonnes.

L’agence fé­dé­rale des si­tua­tions d’ur­gence ( Fema) a de son cô­té confié s’at­tendre à de­voir abri­ter 30 000 per­sonnes dans des centres d’ac­cueil tem­po­raires.

Jus­qu’à 450 000 per­sonnes pour­raient avoir be­soin d’aide d’ur­gence, se­lon le di­rec­teur de la Fema.

PHO­TO AFP, JIM WAT­SON

MARK RALSTON — PHO­TO AFP,

3 Une fa­mille se pré­pare à dor­mir au Centre des Con­grès de Hous­ton.

— PHO­TO AP

2 Des per­sonnes marchent sur Pine Cliff Drive à Hous­ton.

— PHO­TO AFP, BREN­DAN SMIALOWSKI

4 Une sculp­ture est presque sub­mer­gée par l’eau.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.