Car­na­val : un bi­lan six mois plus tard

La for­mule re­ma­niée a ame­né une hausse d’acha­lan­dage de 20 % et un sur­plus fi­nan­cier de 488 000 $

Le Soleil - - ACTUALITÉS - NOR­MAND PRO­VEN­CHER npro­ven­cher@le­so­leil.com

En cette ren­trée au­tom­nale, en­core loin du pre­mier flo­con de neige, le Car­na­val de Qué­bec se rap­pelle à notre mémoire. Six mois après la clô­ture de la fête, la di­rec­tion trace un bi­lan po­si­tif de la for­mule re­ma­niée qui a ame­né une hausse d’acha­lan­dage de 20 % et un en­goue­ment re­trou­vé au­près des 16-34 ans. En confé­rence de presse, mer­cre­di après- mi­di, l e pré­sident du Car­na­val, Alain April, flan­qué de la di­rec­trice gé­né­rale, Mélanie Ray­mond, a ex­pli­qué que l e « risque au­da­cieux de sor­tir des Plaines pour s’ins­tal­ler sur cinq nou­veaux sites » , en haute ville, avait por­té ses fruits. Se­lon un son­dage, 87 % des gens se disent « très ou as­sez sa­tis­faits » du vi­rage. « Nous comp­tons ré­ité­rer la for­mule en y ap­por­tant quelques bo­ni­fi­ca­tions » , ajoute M. April.

La hausse de f ré­quen­ta­tion au­ra eu un im­pact po­si­tif sur les fi­nances de l’or­ga­ni­sa­tion. La der­nière édi­tion s’est ter­mi­née avec un sur­plus fi­nan­cier de 488 000 $ sur un bud­get de 8,5 mil­lions $. « Il était pri­mor­dial […] de re­créer un fonds de pré­voyance pour s’as­su­rer que le Car­na­val soit tou­jours vi­vant même dans 40 ans, men­tionne le pré­sident. Ce sur­plus per­met d’avoir un fonds de 750 000 $ sur un ob­jec­tif presque at­teint de 1 mil­lion $.»

Par contre, M. April dé­plore la baisse d’en­vi­ron 15 % des re­ve­nus au­to­nomes dé­cou­lant de la vente d’ef­fi­gies, de bou­gies et de pro­duits dé­ri­vés. On avance comme ex­pli­ca­tion que les vi­si­teurs n’avaient plus, comme les an­nées pré­cé­dentes, à ache­ter l’ef­fi­gie pour ac­cé­der à l’en­droit unique des ac­ti­vi­tés, les plaines d’Abra­ham.

« On va de­voir dès 2018 s’as­su­rer que les gens puissent ve­nir voir nos cinq sites “bo­ni­fiés” avec l’ef­fi­gie. C’est là-des­sus que la pro­gram­ma­tion se­ra concen­trée l’an pro­chain», avance M. April.

Le vi­rage du Car­na­val semble plaire aux adultes de 16 à 34 ans, une clien­tèle à sé­duire pour as­su­rer la pé­ren­ni­té de l’évé­ne­ment. Le co­pré­sident et chef de la di­rec­tion de la firme de son­dage SOM, Mi­chel Fluet, ex­plique que la par­ti­ci­pa­tion de ce groupe d’âge est pas­sée de 27 % l’an der­nier à 40 % en 2017.

Le Car­na­val de­meure un évé­ne­ment «qui at­tire beau­coup de tou­ristes», pour­suit M. Fluet, avec «un pou­voir d’at­trac­ti­vi­té» de 68 %. Le taux de par­ti­ci­pa­tion de la po­pu­la­tion adulte lo­cale est éga­le­ment en aug­men­ta­tion, pas­sant de 12 % en 2015 à 16 % cette an­née.

Il était pri­mor­dial […] de re­créer un fonds de pré­voyance pour s’as­su­rer que le Car­na­val soit tou­jours vi­vant même dans 40 ans — Le pré­sident du Car­na­val de Qué­bec, Alain April

RE­TOUR DES DUCHESSES

Mélanie Ray­mond a pro­fi­té de l’oc­ca­sion pour lan­cer un ap­pel aux jeunes femmes dé­si­reuses de de­ve­nir du­chesse (et peut-être reine) de la pro­chaine édi­tion. Les as­pi­rantes ont jus­qu’au 14 sep­tembre pour dé­po­ser leur can­di­da­ture. Les sept ga­gnantes se­ront connues au dé­but du mois d’oc­tobre.

Le 64e Car­na­val de Qué­bec se tien­dra du 26 jan­vier au 11 fé­vrier 2018. Le dé­voi­le­ment d’une par­tie de la pro­gram­ma­tion au­ra lieu à la fin de l’au­tomne.a

— PHO­TO LE SO­LEIL, YAN DOU­BLET

Le pré­sident du Car­na­val, Alain April, a dres­sé mer­cre­di un bi­lan po­si­tif de la der­nière édi­tion de la fête hi­ver­nale, qui s’est ter­mi­née avec un sur­plus fi­nan­cier de 488 000 $ sur un bud­get de 8,5 mil­lions $.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.