Une fa­mille li­bé­rée des ta­li­bans

Le Soleil - - LE MONDE - La Presse ca­na­dienne

Un Ca­na­dien, sa femme amé­ri­caine et leurs trois en­fants nés en cap­ti­vi­té sont fi­na­le­ment libres, après avoir été otages pen­dant plu­sieurs an­nées d’un groupe lié aux ta­li­bans en Af­gha­nis­tan. Des res­pon­sables amé­ri­cains ont an­non­cé jeu­di que Jo­shua Boyle et sa f emme Cait­lan Co­le­man avaient été li­bé­rés au Pa­kis­tan. Le couple avait été kid­nap­pé il y a cinq ans, lors d’un voyage en Af­gha­nis­tan, et a eu trois en­fants pen­dant sa cap­ti­vi­té. Mme Co­le­man était dé­jà en­ceinte au mo­ment de leur en­lè­ve­ment.

Le couple et leurs en­fants étaient dé­te­nus par le ré­seau Ha­q­qa­ni.

Les pa­rents de M. Boyle, qui ha­bitent Smiths Falls en On­ta­rio, ont trans­mis une dé­cla­ra­tion sur vi­déo au To­ron­to Star dans la­quelle ils in­diquent qu’ils ont par­lé avec leur fils au té­lé­phone tôt jeu­di ma­tin.

« C’est la pre­mière fois en cinq ans que nous avons en­ten­du sa voix. C’était in­croyable, se ré­jouit Lin­da Boyle. Il nous a dit com­bien ses en­fants avaient hâte de ren­con­trer leurs grands-pa­rents et qu’il me ver­rait dans quelques jours.»

Pa­trick Boyle, qui a pré­ci­sé que la fa­mille n’était pas en­core en route vers le Ca­na­da, a re­mer­cié ceux qui ont été im­pli­qués dans l’af­faire.

«Nous ai­me­rions beau­coup re­mer­cier les gou­ver­ne­ments amé­ri­cain et af­ghan ain­si que notre propre équipe ca­na­dienne, a-t-il dit. En­core plus im­por­tant, ce ma­tin, nous avons trans­mis au haut-com­mis­saire du Pa­kis­tan, ici au Ca­na­da, nos sin­cères re­mer­cie­ments aux cou­ra­geux sol­dats pa­kis­ta­nais qui ont ris­qué leur vie pour éva­cuer cinq des nôtres.»

Des po­li­ciers de la Gen­dar­me­rie royale du Ca­na­da te­naient des jour­na­listes à l’écart de la mai­son fa­mi­liale de Smiths Falls, à en­vi­ron 80 ki­lo­mètres à l’ouest d’Ottawa.

L’ar­mée pa­kis­ta­naise a ti­ré des griffes du ré­seau Ha­q­qa­ni un Ca­na­dien, sa femme amé­ri­caine et leurs trois en­fants, nés en cap­ti­vi­té

Les pa­rents de Mme Co­le­man ont quant à eux af­fi­ché une dé­cla­ra­tion sur la porte de leur mai­son en Penn­syl­va­nie, écri­vant qu’ils ap­pré­ciaient «tout l’in­té­rêt et les pré­oc­cu­pa­tions ex­pri­mées après l’heu­reuse nou­velle vou­lant que Cai­ty, Josh et nos pe­tit­sen­fants aient été li­bé­rés après cinq longues an­nées de cap­ti­vi­té».

LE CA­NA­DA «SOU­LA­GÉ»

La mi­nistre ca­na­dienne des Af­faires étran­gères, Ch­rys­tia Free­land, qui se trou­vait jeu­di à Mexi­co en com­pa­gnie du pre­mier mi­nistre Jus­tin Tru­deau, a in­di­qué qu’elle ne pou­vait dé­crire les cir­cons­tances de la li­bé­ra­tion «pour des rai­sons de sé­cu­ri­té de la fa­mille».

«Je peux seule­ment dire que la fa­mille, main­te­nant, est en sé­cu­ri­té», a-t-elle dit. «Je peux confir­mer que Jo­shua Boyle n’est pas le su­jet[ d’ une] in­ves­ti­ga­tion au Ca­na­da», a-t-elle aus­si in­di­qué.

Mme Free­land avait dé­cla­ré pré­cé­dem­ment par com­mu­ni­qué être « très sou­la­gée» que cette fa­mille ait été li­bé­rée et qu’elle soit en sé­cu­ri­té.

« Jo­shua, Cait­lan, leurs en­fants ain­si que les fa­milles Boyle et Co­le­man ont tra­ver­sé une ter­rible épreuve au cours des cinq der­nières an­nées, a sou­li­gné Mme Free­land. Nous sommes prêts à leur of­frir du sou­tien alors qu’ils en­tre­prennent leur pro­ces­sus de gué­ri­son.»

La mi­nistre a pré­ci­sé que le Ca­na­da avait tra­vaillé avec les gou­ver­ne­ments des États-Unis, de l’Af­gha­nis­tan et du Pa­kis­tan sur ce dos­sier et les a re­mer­ciés pour leurs ef­forts.

Le pré­sident amé­ri­cain Do­nald Trump a éga­le­ment com­men­té la li­bé­ra­tion de la fa­mille. « Hier [mer­cre­di], le gou­ver­ne­ment des États-Unis, en col­la­bo­ra­tion avec le gou­ver­ne­ment du Pa­kis­tan, a ob­te­nu la li­bé­ra­tion de la fa­mille Boyle-Co­le­man qui était en cap­ti­vi­té au Pa­kis­tan, a-t-il dé­cla­ré dans un com­mu­ni­qué. Au­jourd’hui, ils sont libres.»

On ne sait pas où se trouve ac­tuel­le­ment la fa­mille et les res­pon­sables n’ont pas vou­lu dire quand elle ren­tre­rait en Amé­rique du Nord.

RE­VI­RE­MENT

Les États-Unis avaient pré­vu ra­pa­trier la fa­mille de­puis le Pa­kis­tan dans un avion amé­ri­cain, mais à la der­nière mi­nute, Jo­shua Boyle a re­fu­sé de mon­ter à bord, a in­di­qué à l’As­so­cia­ted Press un res­pon­sable de la sé­cu­ri­té na­tio­nale amé­ri­caine sous le cou­vert de l’ano­ny­mat.

Un autre res­pon­sable amé­ri­cain a dé­cla­ré que M. Boyle était ner­veux à l’idée d’être mis en «dé­ten­tion» compte te­nu de ses an­té­cé­dents.

L’homme était au­pa­ra­vant ma­rié à la soeur d’Omar Kha­dr, ce ci­toyen ca­na­dien qui a été em­pri­son­né pen­dant 10 ans au camp mi­li­taire amé­ri­cain de Guan­ta­na­mo après avoir été cap­tu­ré en 2002 lors d’un échange de tirs à proxi­mi­té d’un camp d’Al-Qaï­da en Af­gha­nis­tan.

Les res­pon­sables ont écar­té tout lien entre ce pas­sé et la cap­ture de M. Boyle. Un res­pon­sable a dé­crit ce­la comme une «hor­rible coïn­ci­dence».

Jo­shua Boyle et Cait­lan Co­le­man ont dé­cla­ré aux au­to­ri­tés amé­ri­caines qu’ils vou­laient prendre un vol com­mer­cial à des­ti­na­tion du Ca­na­da, se­lon le res­pon­sable, qui s’est éga­le­ment ex­pri­mé sous cou­vert d’ano­ny­mat parce qu’il n’était pas au­to­ri­sé à dis­cu­ter pu­bli­que­ment de la si­tua­tion.

EN­TRÉS AU PA­KIS­TAN LE 11 OC­TOBRE

L’ar­mée pa­kis­ta­naise a ex­pli­qué dans un com­mu­ni­qué que les ser­vices de ren­sei­gne­ment amé­ri­cains sui­vaient la trace des otages, ce qui leur a per­mis de sa­voir que la fa­mille était en­trée sur le ter­ri­toire pa­kis­ta­nais le 11 oc­tobre par le biais des ré­gions tri­bales le long de la fron­tière avec l’Af­gha­nis­tan.

M. Boyle avait com­mu­ni­qué avec sa belle- fa­mille par In­ter­net le 8 oc­tobre 2012 pour leur dire que sa femme et lui se trou­vaient dans une ré­gion « non sé­cu­ri­taire » de l’Af­gha­nis­tan.

— IMAGE DES MÉDIAS TA­LI­BANS, VIA AP

L’Amé­ri­caine Cait­lan Co­le­man et son ma­ri ca­na­dien Jo­shua Boyle avec deux de leurs en­fants dans une vi­déo da­tant de dé­cembre 2016. Le couple a eu un troi­sième en­fant, éga­le­ment né en cap­ti­vi­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.