Un nou­vel al­bum plus op­ti­miste et moins iro­nique pour Beck

Le Soleil - - ARTS ET SPECTACLES -

NEW YORK — Si l’on de­vait dé­fi­nir le style mu­si­cal de Beck en un seul mot, ce se­rait «éclec­tisme». De­puis plus de deux dé­cen­nies, ce grand nom de la scène rock al­ter­na­tive n’a ces­sé de mé­lan­ger les in­fluences et les styles de mu­sique, comme le hip-hop ou la mu­sique mexi­caine.

Mais avec son nou­vel opus Co­lors, aux so­no­ri­tés ré­so­lu­ment en­jouées, le chan­teur de Los An­geles livre ce qui s’ap­pa­rente le plus à un al­bum de pop clas­sique.

Co­lors, qui sort ven­dre­di, est son pre­mier disque de­puis le sombre Mor­ning Phase, avec le­quel il avait rem­por­té un Gram­my en 2014. Mais à l’in­verse de son pré­cé­dent al­bum, Co­lors ap­pa­raît comme une ode à la vi­ta­li­té, et à 47 ans, Beck ne cesse d’ex­pli­quer qu’il se sent li­bé­ré.

« Je suis tel­le­ment libre! » , s’ex­clame-t-il ain­si sur le mor­ceau épo­nyme I’m So Free. À l’image de cette dé­cla­ra­tion, le nou­veau style de Beck penche plus vers l’eu­pho­rie et l’op­ti­misme que l’iro­nie. Ses pa­roles sont peut-être plus simples, mais ce n’est pas le cas de ses com­po­si­tions.

MU­SIQUE SA­VAM­MENT OR­CHES­TRÉE

Sur cet al­bum, il offre à ses fans une mu­sique sa­vam­ment or­ches­trée, où les contre-mé­lo­dies s’en­chainent avec har­mo­nie.

I’mSoF­ree, taillé pour les concerts, com­mence avec un rythme pop, avant que n’ar­rive un re­frain exal­tant, gor­gé de gui­tares à la Nir­va­na. Dear Life est construit au­tour d’une mé­lo­die jaz­zy in­ter­pré­tée au pia­no, et Wow s’ap­puie sur un rythme de rap.

Co­lors ap­pa­raît comme une ode à la vi­ta­li­té, et à 47 ans, Beck ne cesse d’ex­pli­quer qu’il se sent li­bé­ré

Beck avait an­non­cé la sor­tie de cet al­bum pour oc­tobre 2016, avant de re­pous­ser le pro­jet sans don­ner d’ex­pli­ca­tions. Co­lors est le fruit d’un tra­vail avec Greg Kurs­tin, co­au­teur du tube d’Adele, Hel­lo, et l’un des pro­duc­teurs les plus re­nom­més de l’industrie mu­si­cale.

Les deux hommes avaient dé­jà tra­vaillé en­semble au dé­but des an­nées 2000, quand Beck avait in­vi­té Greg Kurs­tin à le re­joindre en tour­née pour jouer du cla­vier sur scène.

Mais cette col­la­bo­ra­tion ren­force l’im­pres­sion que Beck, long­temps un per­son­nage ico­no­claste, a sou­hai­té li­vrer un al­bum plus com­mer­cial et en­joué avec Co­lors.

— PHO­TO­THÈQUE LE SO­LEIL

Avec son nou­vel opus Co­lors, aux so­no­ri­tés ré­so­lu­ment en­jouées, le chan­teur de Los An­geles livre ce qui s’ap­pa­rente le plus à un al­bum de pop clas­sique.

Co­lors, le nou­vel al­bum de Beck

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.