HOROSCOPE

Le Soleil - - DIVERTISSEMENTS -

Bé­lier (21 mars au 19 avril) Parce qu’elles sont trop ri­gides, les no­tions de «tou­jours» et de «ja­mais» ne vous amè­ne­ront ni à ef­fec­tuer les meilleurs choix, ni à les main­te­nir. L’ap­proche du jour le jour se­rait plus ef­fi­cace en ce qui a trait aux mo­di­fi­ca­tions que vous dé­si­rez ap­por­ter. D’ailleurs le cycle de la Lune en Lion de ce ven­dre­di 13 pour­rait vous ai­der à vous trans­for­mer et à chan­ger votre environnement. Tau­reau (20 avril au 20 mai) Un ven­dre­di 13 dont la Lune en Lion ne fe­ra peut-être pas l’af­faire d’un vrai Tau­reau. Une jour­née sans doute un peu plus com­plexe pour le char­mant bo­vin que vous êtes. Et vous ne re­gret­te­rez pas de dé­lais­ser quelque peu votre pas­sion pour le tra­vail afin de vous pas­sion­ner pour quel­qu’un qui vous tient à coeur. Et face à votre Signe, Ju­pi­ter main­te­nant en Scor­pion vous fa­vo­ri­se­ra. Gé­meaux (21 mai au 21 juin) Le cycle de la Lune en Lion pour­rait vous ou­vrir quelques portes. Ce se­rait le temps de confir­mer une hy­po­thèse et de pas­ser du doute à la cer­ti­tude. Tan­dis que le dé­noue­ment d’une im­passe est re­lié à la re­cherche d’in­for­ma­tion per­ti­nente, l’opi­nion d’un ex­pert pour­rait mettre fin à une pé­riode de ques­tion­ne­ment et d’hé­si­ta­tion. Et le So­leil de la Ba­lance vous don­ne­ra rai­son Can­cer (22 juin au 22 juillet) Voi­ci un ven­dre­di 13 qui au­ra pro­ba­ble­ment de quoi vous ques­tion­ner. Par exemple, vous pour­riez en­tendre que cer­tains in­di­vi­dus vous blâment pour leurs propres in­suc­cès et qu’ils vous tiennent res­pon­sable de fautes qui ne sont pas les vôtres. Et vu que le So­leil et Mer­cure sont en Ba­lance, au car­ré de votre Signe, ces astres ne pour­ront pas vrai­ment vous dé­fendre. Pa­tien­tez juste un peu Lion (23 juillet au 22 août) Il se­rait dom­mage que le pas­sage de la Lune en Lion vous dé­sta­bi­lise. Les per­sonnes qui n’émettent pas de com­men­taires po­si­tifs à votre su­jet n’en pensent pro­ba­ble­ment rien de mau­vais, et elles ou­blient sim­ple­ment de vous faire part de leurs im­pres­sions. S’il y avait réel­le­ment un pro­blème, quel­qu’un se char­ge­rait bien de vous le lais­ser sa­voir. Un ven­dre­di 13 qui de­vrait plu­tôt vous mo­bi­li­ser. Vierge (23 août au 22 sept.) Tan­dis que la Lune ar­rive pour deux jours en Lion, votre sens de l’or­ga­ni­sa­tion de­vrait vous fa­vo­ri­ser. Vous pour­riez vous in­ves­tir com­plè­te­ment dans un pro­jet per­son­nel. Al­lez au bout de votre pas­sion, vous ne le re­gret­te­rez pas. Le seul obs­tacle à re­dou­ter de­meure un idéal per­fec­tion­niste qui, par dé­fi­ni­tion, de­meu­re­rait in­at­tei­gnable. Ba­lance (23 sept. au 23 oct.) Es­sayez de ne pas être trop sé­vère avec vous-même. Tout le monde peut se trom­per, et quand on com­met une er­reur, la meilleure chose à faire consiste à sa­voir se la par­don­ner. En fai­sant une fixa­tion sur une faute, nous ris­quons sur­tout d’en com­mettre d’autres. L’ex­pé­rience fait de vous quel­qu’un d’au­tant plus fiable, et ce­la ne pas­se­ra pas in­aper­çu. Scor­pion (23 oct. au 21 nov.) La Lune se trouve en Lion, au car­ré du gros Ju­pi­ter main­te­nant en Scor­pion, ce qui risque d’en res­treindre les ef­fets éner­gi­sants, peut-être consi­dé­ra­ble­ment. Pour mi­ni­mi­ser l’in­fluence de cet as­pect contrai­gnant, il fau­drait sur­tout vous as­su­rer de prendre suf­fi­sam­ment de re­pos. Les sor­ties et loi­sirs n’au­ront rien de très amu­sant si vous y ap­por­tez votre fa­tigue. Sa­git­taire (22 nov. au 21 déc.) Pour­quoi re­non­cer à quelque chose qui vous fe­rait vrai­ment plai­sir? Avec la Lune en Lion, il n’est pas trop tard pour ti­rer plei­ne­ment pro­fit d’une oc­ca­sion. Le fait de re­lan­cer un client po­ten­tiel ne de­vrait pas vous gê­ner. C’est le temps de prendre votre cou­rage à deux mains et d’oser. Après tout, il n’est pas pos­sible de ga­gner si vous ne ten­tez pas votre chance. Même un ven­dre­di 13 Capricorne (22 déc. au 19 janv.) Fa­vo­ri­sant ordre et dis­ci­pline, la Lune en Lion ne de­vrait pas vous dé­plaire. Une per­sonne désor­ga­ni­sée pour­rait en­fin l’ad­mettre et ac­cep­ter de pro­cé­der se­lon une mé­thode plus ri­gou­reuse, en l’oc­cur­rence la vôtre. Mais il vous re­vien­dra de lui ser­vir de pro­fes­seur. Voi­ci donc un ven­dre­di 13 pour prendre le contrôle des opé­ra­tions et étendre votre champ d’in­fluence. Verseau (20 janv. au 18 fév.) Vu que le cycle de la Lune se trouve en Lion, juste en face du Verseau, il de­vrait vous être plus fa­cile de faire la dis­tinc­tion entre la di­plo­ma­tie et l’hy­po­cri­sie. Ne faites des confi­dences qu’aux per­sonnes qui ont dé­mon­tré qu’elles étaient réel­le­ment dignes de confiance, et abs­te­nez­vous de par­ler des ab­sents, sauf bien sûr si c’est pour n’en dire que du bien. Pois­sons (19 fév. au 20 mars) Cette se­maine se ter­mi­ne­ra sur une note po­si­tive si tout le monde ac­cepte de faire un exa­men de conscience et de re­con­naître sa part de res­pon­sa­bi­li­té dans la si­tua­tion. Pour les na­tifs des Pois­sons que vous êtes, cet exer­cice ne se­ra pro­ba­ble­ment pas trop dif­fi­cile. Plus com­plexe se­ra de trou­ver un moyen di­plo­mate d’ame­ner les autres per­sonnes à faire de même.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.