Une ex­pé­rience dans le ba­gage de Pel­le­tier

Le Soleil - - SPORTS - KATH­LEEN LA­VOIE kla­voie@le­so­leil.com

L’at­ta­quant des Wild­cats de Monc­ton, Ja­kob Pel­le­tier, était de re­tour à Qué­bec, mar­di, au len­de­main du Dé­fi mon­dial des moins de 17 ans en Co­lom­bie- Bri­tan­nique, où sa for­ma­tion, Ca­na­da Blancs, a ter­mi­né qua­trième.

Pro­fi­tant de son pas­sage à la mai­son pour s’en­traî­ner avec son an­cienne équipe, le Bliz­zard du Sé­mi­naire Saint-Fran­çois, la ta­len­tueuse re­crue des Wild­cats s’est dit convain­cu, même s’il est ren­tré les mains vide, que sa par­ti­ci­pa­tion à la grande com­pé­ti­tion in­ter­na­tio­nale au­ra été for­ma­trice.

« C’est dé­jà dur de se rendre jus­qu’au bout et de jouer lors de la der­nière jour­née de com­pé­ti­tion... Au moins, il y avait deux équipes du Ca­na­da qui étaient là [ NDLR : Ca­na­da Rouges a rem­por­té l’ar­gent]. C’est sûr qu’on au­rait vou­lu ga­gner la mé­daille d’or, mais je pense que c’est une ex­pé­rience dont tout le monde va res­sor­tir gran­di. Ça peut juste nous faire du bien pour l’ave­nir », a es­ti­mé l’at­ta­quant de 16 ans, troi­sième sé­lec­tion au to­tal lors du der­nier re­pê­chage de la LHJMQ.

Pel­le­tier ( quatre buts en six matchs) af­firme n’avoir au­cun re­gret au terme de ce tour­noi, où il a, en com­pa­gnie de ses par­te­naires de trio on­ta­riens, Graeme Clarke et Ethan Kep­pen, tout lais­sé sur la glace.

« L’ex­pé­rience ac­quise de jouer contre les meilleurs du monde à l’âge de 17 ans, je pense que ça va faire de moi un meilleur joueur. Ça ne peut cer­tai­ne­ment pas me nuire dans mon dé­ve­lop­pe­ment », a lais­sé en­tendre le jeune homme, dont la for­ma­tion s’est in­cli­née 2-1 face à la Ré­pu­blique Tchèque, dans le match pour la mé­daille de bronze.

Avant de quit­ter pour la Co­lom­bieB­ri­tan­nique, Pel­le­tier (20 points) avait connu un dé­but de sai­son ca­non dans la LHJMQ, se trou­vant au troi­sième rang des meilleurs mar­queurs de la ligue chez les re­crues, der­rière Fi­lip Za­di­na (30 points, Ha­li­fax) et Os­tap Sa­fin (23, Saint-Jean), deux Eu­ro­péens.

BOND SPEC­TA­CU­LAIRE

Évo­luant au sein du pre­mier trio des Wild­cats en com­pa­gnie de Mi­ka Cyr et de Je­re­my McKen­na, le joueur ori­gi­naire de Neuf­châ­tel est en par­tie res­pon­sable du spec­ta­cu­laire bond fait dans le clas­se­ment gé­né­ral par la for­ma­tion, qui est pas­sée du der­nier rang — avec seule­ment 14 vic­toires en 68 matchs — au troi­sième éche­lon du Cir­cuit Cour­teau (13-7-2-0), en quelques mois à peine.

«C’est une dif­fé­rente équipe de l’an­née pas­sée. Il y a 17 nou­veaux gars qui sont là. Plu­sieurs agents libres ont été si­gnés par les Wild­cats et ils font une très grosse job jus­qu’à main­te­nant. Tout le monde ap­porte un pe­tit quelque chose à l’équipe, ce qui fait en sorte que les points rentrent», a ju­gé le dy­na­mique at­ta­quant de 5’8” et 150 livres.

Ce der­nier at­tri­bue son bon dé­but de sai­son au fait qu’il se soit adap­té ra­pi­de­ment dans une nou­velle for­ma­tion qui l’a ac­cueilli à bras ou­verts.

«Le fait de jouer avec Mi­ka Cyr et Je­re­my McKen­na, ç’a ai­dé. Ce sont deux des bons joueurs dans la ligue, qui ont pris de la ma­tu­ri­té de­puis l’an­née pas­sée. Je leur dois beau­coup, à eux et au reste des Wild­cats. Un gars comme Ju­lien Tes­sier m’a aus­si pris sous son aile en ar­ri­vant à Monc­ton. C’est sûr que ça m’a ai­dé, parce que, veut, veut pas, c’était un gros chan­ge­ment pour moi. Tu n’es pas avec ta fa­mille, tes amis. Tu t’en vas là-bas et tu ne connais per­sonne», a-t-il rap­pe­lé.

S’il conti­nue à pro­duire avec la même ré­gu­la­ri­té, Ja­kob Pel­le­tier pour­rait fort bien se re­trou­ver par­mi les can­di­dats au titre de re­crue de l’an­née dans le Cir­cuit Cour­teau, au terme de la sai­son. Est-ce un ob­jec­tif vi­sé?

« Pas vrai­ment. Moi, j’y vais avec la vic­toire d’abord. Le but, c’est de faire les sé­ries en pre­mier, et après ça, c’est de se rendre le plus loin pos­sible. C’est sûr qu’on as­pire à la Coupe du Pré­sident, même la Coupe Me­mo­rial. Je ne me fie pas tant aux sta­tis­tiques per­son­nelles. Je vais juste là pour m’amu­ser, pour jouer et pour ga­gner», a conclu l’at­ta­quant, qui re­join­dra son équipe à Monc­ton, mer­cre­di.

L’ex­pé­rience ac­quise de jouer contre les meilleurs du monde à l’âge de 17 ans, je pense que ça va faire de moi un meilleur joueur. Ça ne peut cer­tai­ne­ment pas me nuire dans mon dé­ve­lop­pe­ment — Ja­kob Pel­le­tier

— PHOTO LE SO­LEIL, PA­TRICE LA­ROCHE

Ja­kob Pel­le­tier a pro­fi­té de son pas­sage à la mai­son pour s’en­traî­ner avec son an­cienne équipe, le Bliz­zard du Sé­mi­naire Saint- Fran­çois.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.