Un mes­sage qui touche et marque son au­di­toire

Le Vortex de Bagotville - - NOUVELLES -

C’est de­vant une salle comble que le lieu­te­nant­gé­né­ral à la re­traite Roméo Dallaire a pro­non­cé u n e c o n f é r e n c e l e 24 no­vembre der­nier à l’am­phi­théâtre de la BFC Ba­got­ville.

Dans le cadre de sa cam­pagne de sen­si­bi­li­sa­tion aux toxi­co­ma­nies, l’équipe de la Pro­mo­tion de la san­té avait in­vi­té M. Dallaire afin qu’il fasse part de ses ex­pé­riences per­son­nelles face aux dé­pen­dances. « Mon but était qu’il parle de ses ex­pé­riences de vie éprou­vantes et comment il s’en était sor­ti sans tom­ber dans les dé­pen­dances, ou l’au­to­mé­di­ca­tion, mais plu­tôt en de­man­dant de l’aide » , ex­plique Su­sie Bernier, ges­tion­naire à la Pro­mo­tion de la san­té. Les gens qui ont as­sis­té à cette con­fé­rence étaient loin de se dou­ter de ce qui les at­ten­dait. Le lt­gén sou­le­vé ( ret) Dallaire l’éton­ne­ment a et l’ap­pro­ba­tion de son au­di­toire à plu­sieurs re­prises, se­lon la co­or­don­na­trice du sou­tien aux fa­milles du pro­gramme de Sou­tien so­cial, bles­sures de stress opé­ra­tion­nel ( SSBSO), Syl­vie Le­febvre, qui a as­sis­té à la con­fé­rence. « Lors­qu’il a par­lé de l’im­por­tance d’al­ler cher­cher de l’aide pour ce qu’il ap­pelle sa bles­sure entre les deux oreilles, il a fait res­sor­tir les points les plus im­por­tants pour s’en sor­tir » , ra­conte Mme Le­febvre. « Son mes­sage était très clair : pre­miè­re­ment, va cher­cher de l’aide pro­fes­sion­nelle. Deuxiè­me­ment, si tu as be­soin de mé­di­ca­tion, prends- la! Comme un dia­bé­tique pren­drait de l’in­su­line. Troi­siè­me­ment, c’est im­por­tant d’être en­tou­ré, d’avoir un ré­seau de sou­tien so­cial, in­cluant tes pairs. Et fi­na­le­ment, fais- le pour toi, mais aus­si pour ta fa­mille et tous ceux qui t’en­tourent » , a ré­su­mé Syl­vie Le­febvre. M. Dallaire a bien ex­pli­qué que cette « bles­sure entre les deux oreilles » est une bles­sure comme les autres. La dif­fé­rence se­lon lui ré­side sim­ple­ment dans le fait que comme on ne peut pas la voir, elle est plus dif­fi­cile à diag­nos­ti­quer et à faire com­prendre aux gens qui nous en­tourent. M. Roméo Dallaire a cer­tai­ne­ment lais­sé de nom­breux su­jets de ré­flexions et de dis­cus­sion à tous ceux qui ont en­ten­du sa con­fé­rence.

PHO­TO : IMA­GE­RIE CPL CALVÉ

Le lieu­te­nant- gé­né­ral à la re­traite Roméo Dallaire a su cap­ti­ver et tou­cher son au­di­toire lors de la con­fé­rence qu’il a pro­non­cée le 24 no­vembre der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.