Un pi­lote de Ba­got­ville se dis­tingue à Red Flag...

Le Vortex de Bagotville - - LA UNE -

Le ca­pi­taine Brian Coyle, un pi­lote du 425 ETAC ac­tuel­le­ment en échange aux PaysBas, s’est dis­tin­gué ré­cem­ment en re­ce­vant le titre de meilleur com­man­dant de mis­sion lors de la se­conde tranche de l’exer­cice Red Flag 2017.

Cet en­traî­ne­ment d’une du­rée de deux se­maines se dé­roule chaque an­née à la base amé­ri­caine de Nel­lis, près de Las Ve­gas, au Ne­va­da, et réunit des mil­liers de mi­li­taires de toutes les armes. Red Flag est l’oc­ca­sion pour les re­pré­sen­tants de nom­breux pays al­liés de s’en­traî­ner en­semble au cours de scé­na­rios très réa­listes im­pli­quant l’avia­tion dans toutes sortes de mis­sions.

« En ce qui me concerne, la mis­sion que je de­vais pré­pa­rer avait pour ob­jec­tif de re­trou­ver et de neu­tra­li­ser des mis­siles Scud en ter­rain en­ne­mi. Nous de­vions co­or­don­ner nos in­ter­ven­tions aé­riennes avec des troupes au sol qui de­vaient trou­ver les cibles et les iden­ti­fier » , a ex­pli­qué le ca­pi­taine Coyle lors d’une en­tre­vue ac­cor­dée au Vor­tex alors qu’il pre­nait part à un autre en­traî­ne­ment en Eu­rope à la fin mars. « Lors­qu’on est com­man­dant de mis­sion, on doit éla­bo­rer le plan et le com­mu­ni­quer à tous les in­ter­ve­nants. Quelques jours avant la mis­sion, j’ai ex­po­sé mon plan à la tren­taine de per­sonnes qui de­vaient toutes as­su­rer une por­tion de sa réa­li­sa­tion avec leur équipe res­pec­tive, c’est une por­tion as­sez stres­sante. C’est à ce mo­ment que tu sais si ton plan peut fonc­tion­ner » , lance le ca­pi­taine.

Au cours des jours qui suivent, tous les in­ter­ve­nants pré­parent leur por­tion de la mis­sion. Des cen­taines de per­sonnes ont été im­pli­quées dans l’opé­ra­tion com­man­dée par le ca­pi­taine Coyle, dont une soixan­taine d’aé­ro­nefs dif­fé­rents.

Le jour « J » , le ca­pi­taine Coyle s’est ins­tal­lé aux com­mandes de son avion- chas­seur F- 16 en com­pa­gnie de trois autres pi­lotes néer­lan­dais. À par­tir de ce mo­ment, il ne pou­vait que comp­ter sur le tra­vail des autres par­ti­ci­pants pour s’as­su­rer que son plan se réa­lise comme pré­vu. Moins de 90 mi­nutes plus tard, il pou­vait être fier, tout s’était bien dé­rou­lé.

« Je suis très fier du tra­vail de tous les gens qui ont col­la­bo­ré à cette mis­sion. C’était la pre­mière fois que j’agis­sais comme com­man­dant de mis­sion. C’était l’oc­ca­sion pour moi d’ob­te­nir une reconnaissance de ma qua­li­fi­ca­tion et je crois que je peux dire que j’ai ré­pon­du aux at­tentes » , ajoute hum­ble­ment le ca­pi­taine, qui s’est vu re­mettre par le com­man­dant de Red Flag le prix du meilleur com­man­dant de mis­sion. Il a ain­si de­van­cé une tren­taine d’autres pi­lotes par­ti­ci­pants à la se­conde par­tie de Red Flag 2017.

« C’était une mis­sion as­sez com- plexe. La clé, c’est la pré­pa­ra­tion et la com­mu­ni­ca­tion avec les dif­fé­rents spé­cia­listes. Tout le monde a fait un ex­cellent tra­vail et je n’au­rais pas pu es­pé­rer com­man­der une meilleure équipe. C’est un sen­ti­ment in­croyable de voir son tra­vail re­con­nu et c’est aus­si un hon­neur que je par­tage avec les gens qui tra­vaillent avec moi » , ajoute le ca­pi­taine Coyle.

Le cham­pion com­man­dant de mis­sion s’est dit à la fois fier pour ses co­équi­piers du 313e Es­ca­dron de l’Avia­tion royale des Pays- Bas, mais aus­si pour l’Avia­tion royale ca­na­dien- ne qui l’a for­mé et qu’il re­pré­sente di­gne­ment à l’étran­ger.

Le com­man­dant de la 3e Es­cadre et de la BFC Ba­got­ville, le co­lo­nel Dar­cy Mol­stad, a d’ailleurs te­nu à fé­li­ci­ter per­son­nel­le­ment le ca­pi­taine Coyle dans un cour­riel qu’il lui a en­voyé quelques jours après son re­tour en Eu­rope. « Toutes mes fé­li­ci­ta­tions pour avoir ob­te­nu le titre du meilleur com­man­dant de mis­sion à Red Flag. C’est un ac­com­plis­se­ment fan­tas­tique et une reconnaissance de ton dé­voue­ment, de ton pro­fes­sion­na­lisme et de ton ta­lent » , a écrit le co­lo­nel Mol­stad.

PHO­TO : AVIA­TION ROYALE DES PAYS- BAS

La base amé­ri­caine de Nel­lis, près de Las Ve­gas, est l’hôte chaque an­née de l’exer­cice Red Flag, un en­traî­ne­ment de haut ni­veau et très réa­liste pour les forces aé­riennes al­liées des États- Unis.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.