Un camp d'en­traî­ne­ment pour le mois de l'ac­ti­vi­té phy­sique...

Le Vortex de Bagotville - - LA UNE -

L’équipe PSP pro­fite du mois de l’ac­ti­vi­té phy­sique en

mai pour lan­cer un camp d’en­traî­ne­ment phy­sique et men­tal ba­sé sur la Triade san­té. Ce nou­veau pro­gramme a pour ob­jec­tif de dé­ve­lop­per non seule­ment une meilleure condi­tion phy­sique par l’en­traî­ne­ment, mais aus­si de saines ha­bi­tudes de vie per­ma­nentes chez les par­ti­ci­pants. « Nous voyons des gens qui sont à bout de res­sources, qui ne savent plus par où com­men­cer pour se re­mettre en forme et qui sont dé­cou­ra­gés, c’est pour eux es­sen­tiel­le­ment que nous avons conçu le pro­gramme ba­sé sur la Triade san­té » , ex­plique la co­or­don­na­trice au condi­tion­ne­ment phy­sique à Ba­got­ville, Clau­die Des­co­teaux. Comme son nom l’in­dique, le pro­gramme compte trois vo­lets : le mieux- être phy­sique, le mieux- être nu­tri­tion­nel et le mieux- être men­tal. Pour dé­ve­lop­per ces trois as­pects, les spé­cia­listes du condi­tion­ne­ment phy­sique et ceux de la pro­mo­tion de la san­té ont mis sur pied un camp d’en­traî­ne­ment phy­sique et men­tal qui se tien­dra cinq jours par se­maine à rai­son de 30 mi­nutes par jour. Le camp com­pren­dra à la fois du condi­tion­ne­ment phy­sique de groupe en com­pa­gnie d’un en­traî­neur, des ate­liers de toutes sortes avec des spé­cia­listes ( nu­tri­tion, som­meil, pré­ven­tion des bles­sures), des éva­lua­tions ré­gu­lières de la condi­tion phy­sique et même un sui­vi pen­dant trois mois après la fin du camp. « Nous avons consta­té une hausse du nombre de membres qui souffrent d’em­bon­point ou de bles­sures chro­niques. Lorsque leur condi­tion phy­sique se dé­té­riore, ils ne savent plus com­ment se re­mettre sur le droit che­min. Nous al­lons les ai­der! » , lance Mme Des­co­teaux. Dans le même ordre d’idée, deux autres ac­ti­vi­tés se­ront pro­po­sées au cours du mois de mai par l’équipe PSP : le dé­fi po­do­mètre et un en­traî­ne­ment à la course à pied. « Nous avons dé­ci­dé de ra­me­ner le dé­fi po­do­mètre, qui fonc­tionne bien dans d’autres bases au pays. Les gens peuvent s’ins­crire en équipe de cinq ou seul pour ten­ter d’en­re­gis­trer le plus de pas pos­sible au cours du mois » , ex­plique Clau­die Des­co­teaux. Pour ce qui est de l’en­traî­ne­ment à la course, il a pour ob­jec­tif de don­ner de bonnes tech­niques aux cou­reurs de ni­veau dé­bu­tant ou in­ter­mé­diaire. « Chaque an­née, lorsque le prin­temps ar­rive, plu­sieurs mi­li­tai- res dé­cident de com­men­cer à cou­rir. Comme ils n’ont pas de bonnes tech­niques et qu’ils ou­blient sou­vent de se ré­chauf­fer, on a de nom­breuses bles­sures. On a vou­lu les ai­der à pro­fi­ter des bien­faits de la course de fa­çon pro­gres­sive et sé­cu­ri­taire » , ex­plique la spé­cia­liste en condi­tion­ne­ment phy­sique. Le mes­sage est donc clair, le mois de mai est une belle oc­ca­sion de se re­mettre à bou­ger et les spé­cia­listes s’en­tendent sur le fait que 30 mi­nutes par jour suf­fisent à amé­lio­rer sa condi­tion phy­sique et à amé­lio­rer sa san­té en gé­né­ral.

Le camp com­pren­dra à la fois des en­traî­ne­ments de groupe et des ate­liers tou­chant dif­fé­rents as­pects de la san­té en gé­né­ral.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.