Sept per­sonnes sau­vées par un équi­page de l'Es­ca­dron 439

Dans des condi­tions mé­téo très mau­vaises

Le Vortex de Bagotville - - LA UNE -

Dans la nuit du 23 au 24 août, une équipe de re­cherche et de sau­ve­tage de la BFC Ba­got­ville a sau­vé la vie de sept per­sonnes en dé­tresse sur la ri­vière Mis­tas­si­bi, au nord du LacSaint- Jean, après que leurs quatre ca­nots aient cha­vi­ré et qu’ils aient per­du la presque to­ta­li­té de leur équi­pe­ment. Dans la soi­rée du 23 août, le Centre conjoint de co­or­di­na­tion des opé­ra­tions de sau­ve­tage de Tren­ton a de­man­dé à une équipe de re­cherche et de sau­ve­tage de Ba­got­ville d’en­tre­prendre des re­cherches pour re­trou­ver sept hommes, lo­ca­li­sables par un si­gnal de dé­tresse en­voyé à par­tir d’une ba­lise ra­dio. Un équi­page de l’Es­ca­dron 439 a donc quit­té Ba­got­ville, le 23 août vers 20 h 50, pour un vol d’une du­rée de 2 h 35 vers le site du nau­frage, si­tué à 240 km de la Base. Les condi­tions mé­téo étaient très mau­vaises ce soir- là. La pluie et les forts vents dou­blés de brouillard au sol ont gran­de­ment com­pli­qué le tra­vail de lo­ca­li­sa­tion. « En plus des condi­tions mé­téo dif­fi­ciles, il fai­sait très noir, il n’y avait au­cune lu­mière de la lune en rai­son de la cou­ver­ture nua­geuse très dense » , ra­conte le ca­pi­taine Hugues Plante, co­pi­lote du­rant l’opé­ra­tion. Dans un pre­mier temps, deux tech­ni­ciens en re­cherche et sau­ve­tage ont re­joint au sol le pre­mier groupe re­trou­vé en bor­dure de la ri­vière. Deux autres per­sonnes ont été re­pé­rées quelques heures plus tard à la suite des re­cherches au sol et en hé­li­co­ptère. Le der­nier nau­fra­gé a fi­na­le­ment été re­trou­vé, iso­lé sur l’autre rive de la ri­vière Mis­tas­si­bi. Une fois le der­nier homme re­trou­vé, l’équi­page du Grif­fon du 439e Es­ca­dron a ame­né les res­ca­pés dans un camp fo­res­tier à proxi­mi­té afin de me­ner une éva­lua­tion mé­di­cale et de leur don­ner les pre­miers soins. « Ils ont tous été trai­tés pour des bles­sures mi­neures et sur­tout pour de l’hy­po­ther­mie. L’eau de cette ri­vière est tou­jours froide et la tem­pé­ra­ture des­cend vite le soir à cette pé­riode de l’an­née. Ils ont eu froid » , ex­plique le ca­pi­taine Plante. Des po­li­ciers de la Sû­re­té du Qué­bec et une am­bu­lance se sont ren­dus au camp fo­res­tier le len­de­main ma­tin pour ré­cu­pé­rer les in­for­tu­nés voya­geurs. Le man­dat pre­mier de l’Es­ca­dron 439 est de sou­te­nir les troupes au com­bat et de se­cou­rir les équi­pages mi­li­taires en dif­fi­cul­té au cours des en­traî­ne­ments au pays et en ter­rain d’opé­ra­tions. Ce­pen­dant, il n’est pas rare que les au­to­ri­tés ci­viles de­mandent l’aide des équipes spé­cia­li­sées en re­cherche et en sau­ve­tage de l’Es­ca­dron pour se­cou­rir des ci­vils en dif­fi­cul­té dans l’Est-duQué­bec. Il est ex­cep­tion­nel qu’un équi­page vienne en aide à sept per­sonnes en même temps. Un grand bra­vo aux Tigres!

Les nau­fra­gés ont été re­trou­vés en bor­dure de la ri­vière Mis­tas­si­bi, au nord du lac St- Jean, et trans­por­tés dans un camp fo­res­tier à proxi­mi­té pour la nuit.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.