Mé­daille d'or pour le seul ath­lète de Ba­got­ville aux Jeux In­vic­tus ...

Le Vortex de Bagotville - - LA UNE - Col­la­bo­ra­tion spé­ciale Au­drey Trem­blay Spé­cia­liste exer­cice phy­sique

C’est avec une mé­daille d’or au cou que le seul par­ti­ci­pant de la BFC Ba­got­ville est re­ve­nu des Jeux In­vic­tus 2017. An­dré Ga­gnon a pris part à ses pre­miers Jeux In­vic­tus en par­ti­ci­pant à trois épreuves : le tir à l’arc en équipe, le vol­ley­ball as­sis et l’aviron en salle. C’est à l’épreuve du tir à l’arc avec deux com­pa­triotes qu’il est mon­té sur la plus haute marche du po­dium. À prime à bord, lorsque l’on de­mande à M. Ga­gnon comment a été son ex­pé­rience, il ne parle pas de sa per­for­mance, mais plu­tôt de tout ce qui en­toure les Jeux. Il parle d’une ex­pé­rience sur­réelle, ins­pi­rante, mo­ti­vante, dé­nuée de tous ta­bous et don­nant une bonne le­çon d’hu­mi­li­té. Il ra­conte qu’en rai­son de leur vé­cu si­mi­laire, les par­ti­ci­pants ( mi­li­taires et vé­té­rans) dé­ve­loppent entre eux une proxi­mi­té où il n’est pas né­ces­saire de ra­con­ter son his­toire pour être com­pris par ses pairs. Les par­ti­ci­pants sont ac­cueillis en « Rocks­tar » et en vé­ri­table hé­ros par les spec­ta­teurs et les or­ga­ni­sa­teurs. En plus d’of­frir des ins­tal­la­tions et des ser­vices de qua­li­té aux ath­lètes, une équipe mul­ti­dis­ci­pli­naire ( mé­de­cins, phy­sio­thé­ra­peutes, tra­vailleurs so­ciaux et ki­né­sio­logue) est mise à leur dis­po­si­tion. Tous les par­ti­ci­pants sont égaux, peu im­porte le pays d’où ils pro­viennent. Cha­cun s’en­traide pen­dant les com­pé­ti­tions et s’en­cou­rage entre eux. Qui un jour au­rait pen­sé voir une équipe de l’Af­gha­nis­tan jouer au vol­ley­ball as­sis contre une équipe des États- Unis? Les pro­chains Jeux In­vic­tus au­ront lieu en Aus­tra­lie en 2018. M. Ga­gnon ai­me­rait y al­ler comme ac­com­pa­gna­teur ou pair ai­dant puis­qu’il sou­haite lais­ser la chance à quel­qu’un d’autre de vivre cette ex­pé­rience in­ou­bliable. En ter­mi­nant, lorsque l’on de­mande à M. Ga­gnon quel mes­sage il veut li­vrer à tous ceux qui hé­sitent à ten­ter leur chance aux Jeux In­vic­tus, il ré­pond : « C’est le pre­mier pas qui est le plus dif­fi­cile à faire, se lan­cer vers l’in­con­nu. Mais vous al­lez vous fé­li­ci­ter de l’avoir fait. Ça a chan­gé ma vie! » , ré­sume- t- il.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.