Chan­ge­ment de la struc­ture de com­man­de­ment à la BFC Ba­got­ville...

Le Vortex de Bagotville - - LA UNE -

De­puis le 1er no­vembre der­nier, une ré­or­ga­ni­sa­tion ma­jeure de la struc­ture de com­man­de­ment de la Base des Forces ca­na­diennes de Ba­got­ville s’est amor­cée.

Même si le chan­ge­ment est peu vi­sible au pre­mier abord, il est ma­jeur et touche la di­vi­sion de l’Ad­mi­nis­tra­tion, celle de la Lo­gis­tique ain­si que la di­vi­sion des Opé­ra­tions.

L’ob­jec­tif de cette ré­forme est de re­grou­per sous un même com­man­de­ment l’en­semble de la ges­tion de la base de Ba­got­ville en tant que lieu où sont hé­ber­gées dif­fé­rentes uni­tés des Forces ar­mées ca­na- di­ennes telles que la 3e Es­cadre, la 2e Es­cadre et les dé­ta­che­ments de plu­sieurs ser­vices ( san­té, po­lice mi­li­taire, den­taire, 10 EITA, etc.).

L’élé­ment le plus vi­sible de la ré­forme touche les noms des dif­fé­rentes uni­tés concer­nées.

Ain­si la di­vi­sion Lo­gis­tique de­vient l’Es­ca­dron de sou­tien à la mis­sion ( ESM), la di­vi­sion des Opé­ra­tions s’ap­pelle main­te­nant l’Es­ca­dron de sou­tien aux opé­ra­tions ( ESO) et la di­vi­sion de l’Ad­mi­nis­tra­tion est main­te­nant in­té­grée à la BFCBa­got ville sous la res­pon­sa­bi­li­té du com­man­dan­tad­joint de la Base.

Ain­si le chef de l’Ad­mi­nis­tra­tion est main­te­nant com­man­dant ad­joint de la BFC Ba­got­ville et il est res­pon­sable de la ges­tion des af­faires cou­rantes concer­nant la Base.

« En gros, j’ai un peu la res­pon­sa­bi­li­té qu’au­rait un maire si la base était un vil­lage. Le com­man­dant ad­joint de­vient en quelque sorte le gui­chet unique pour tout ce qui concerne les ser­vices aux uni­tés qui sont à Ba­got­ville et pour ré­gler les pro­blèmes qui pour­raient sur­ve­nir entre ces uni­tés » , ré­sume le nou­veau com­man­dant- ad­joint de la BFC Ba­got­ville, le lcol Mi­chel Cé­cyre.

Afin de cla­ri­fier la chaîne de com­man­de­ment, cer­taines uni­tés changent d’uni­té. Ain­si la sec­tion de l’ali­men­ta­tion passe sous la res­pon­sa­bi­li­té de l’ESM.

Pour leur part, le groupe SIT et la sec­tion des le­çons ap­prises passent à l’ESO.

Fi­na­le­ment, le bu­reau du contrô­leur fi­nan­cier de la base, le Bu­reau de l’en­vi­ron­ne­ment et le Bu­reau de la sé­cu­ri­té de la base sont trans­fé­rés sous la res­pon­sa­bi­li­té du com­man­dan­tad­joint.

Ain­si, l’en­semble des uni­tés ayant un rôle es­sen­tiel­le­ment do­mes­tique sont main­te­nant re­grou­pées sous la res­pon­sa­bi­li­té du com­man­dant- ad­joint. Les uni­tés qui ont un rôle plus opé­ra­tion­nel ou qui peuvent être dé­ployées, se­lon les mis­sions confiées aux es­cadres, ont été in­té­grées à la chaîne de com­man­de­ment de l’ESM et de l’ESO.

« Le chan­ge­ment vise es­sen­tiel­le­ment à se rap­pro­cher le plus pos­sible de la mis­sion des uni­tés. L’ESM par exemple com­prend tous les élé­ments qui pour­raient être dé­ployés en tant qu’uni­té de sou­tien à la mis­sion, même chose pour l’ESO. Dans les faits, tout le monde conti­nue à faire ce qu’il fai­sait avant, il n’y a que les chaînes de com­man­de­ment qui changent » , ex­plique Mi­chel Do­ré, of­fi­cier de pla­ni­fi­ca­tion stra­té­gique et contrô­leur de la BFC Ba­got­ville.

Il fau­dra donc s’ha­bi­tuer au nou­veau vo­ca­bu­laire au­quel on ajou­te­ra des nu­mé­ros dans quelque temps.

Le lieu­te­nant- co­lo­nel Mi­chel Cé­cyre oc­cupe main­te­nant le poste de com­man­dant ad­joint de la BFC Ba­got­ville.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.