LA TON­DEUSE QUI EN DONNE LE PLUS

Les Affaires Plus - - La Une -

N’ en dé­plaise à votre fibre éco­lo, ce sont les mo­dèles à es­sence qui, dans la ma­jo­ri­té des cas, s’avé­re­ront votre meilleur achat. En fait, ce se­ra la gran­deur de votre ter­rain qui dé­ci­de­ra de tout. « À moins d’avoir une pro­prié­té d’une su­per­fi­cie de moins de 5 000 pi², in­cluant celle de la mai­son, la tonte de la pe­louse se­ra beau­coup plus ra­pide et sur­tout moins érein­tante avec une ton­deuse à es­sence », sou­tient Éric Ber­nier, pro­prié­taire de Pe­tits mo­teurs Gas­cons, à Ter­re­bonne.

Les ton­deuses à es­sence sont plus ro­bustes et plus puis­santes. Et elles sont moins pol­luantes qu’avant, avec leur mo­teur à quatre temps.

Qu’est- ce qu’on achète ? Les marques Hon­da, John Deere, To­ro, Lawn Boy, Hus­q­var­na ont la cote. Même la gamme de mo­dèles MTD (Yard Ma­chine, YardMan, Gold, etc.), que l’on trouve dans la plu­part des quin­caille­ries et des grandes sur­faces, est per­for­mante. « À condi­tion d’évi­ter les mo­dèles de ton­deuses chi­noises », in­siste Éric Ber­nier. Tout comme pour plu­sieurs ma­chines, dit-il, les pièces des ton­deuses chi­noises sont in­trou­vables en cas de bris.

Com­bien doit- on payer pour une ton­deuse de qua­li­té ? La plu­part des grandes marques pro­posent des mo­dèles à par­tir de 200 à 300 dol­lars. Il faut pré­voir 200 dol­lars de plus pour un mo­dèle mu­ni d’un sys­tème d’au­to­pro­pul­sion (trac­tion avant ou ar­rière). « Con­si­dé­rez cette op­tion si vous uti­li­sez le sac de ra­mas­sage. Ce sac alour­dit l’ap­pa­reil au fur et à me­sure que la coupe du ga­zon pro- gresse », aver­tit le pro­prié­taire de Pe­tits mo­teurs Gascon. Rap­pe­lons qu’une ton­deuse à es­sence pèse au moins 30 kg. Notre mo­dèle pré­fé­ré, la ton­deuse To­ro Re­cy­cler 56 cm, qui se dé­taille à 449 dol­lars, dis­pose d’une trac­tion avant.

Pour le reste, as­su­rez- vous que les roues de la ton­deuse sont mu­nies de rou­le­ments à billes, un gage de qua­li­té. Si pos­sible, pri­vi­lé­giez une ton­deuse dont les roues ar­rière sont plus grandes que les roues avant, ce qui aide à dé­pla­cer l’ap­pa­reil sur le ter­rain. Quel pont choi­sir ? En acier, en alu­mi­nium ou en po­ly­mère ? L’alu­mi­nium reste une va­leur sûre, si­gnale Éric Ber­nier. Contrai­re­ment à l’acier, l’alu­mi­nium a l’avan­tage d’être plus lé­ger et de ne pas rouiller. Si le pont en po­ly­mère se brise, il se­ra dif­fi­cile à rem­pla­cer. Les mo­dèles en acier, eux, re­quièrent plus d’en­tre­tien. Il faut en­le­ver le ga­zon sous le pont et à la sur­face d’une ton­deuse en acier pour l’empêcher de rouiller.

Autre re­com­man­da­tion, moins il y a de gad­gets sur la ton­deuse, mieux c’est. L’op­tion dé­mar­rage élec­trique peut être très ten­tante. Sur­tout si le res­pon­sable de la cor­vée ga­zon peine à ti­rer sur la corde du sys­tème de dé­mar­rage à rap­pel. « L’in­con­vé­nient des dé­mar­reurs élec­triques, sou­lève Éric Ber­nier, c’est que leur bat­te­rie exige un en­tre­tien ré­gu­lier. »

En­fin, quel que soit votre in­ves­tis­se­ment dans une ton­deuse à es­sence, son en­tre­tien au dé­but de chaque sai­son per­met­tra de pro­lon­ger la du­rée de vie de l’ap­pa­reil de plu­sieurs an­nées. Pré­voyez entre 60 et 180 dol­lars pour faire ai­gui­ser les lames, chan­ger les filtres et net­toyer le mo­teur.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.