BEL­GIQUE ET FRANCE : UNE AS­SU­RANCE CONFIÉE AU PRI­VÉ

Les Affaires Plus - - Conseils À L'entrée -

En Bel­gique, les ci­toyens de plus de 21 ans sont te­nus de payer 50 eu­ros (70$) par an­née à leur ré­gime pri­vé d’as­su­rance san­té (ces ré­gimes s’ins­crivent en com­plé­ment des pres­ta­tions du gou­ver­ne­ment). En cas de perte d’au­to­no­mie, ce­ci leur donne droit à 125 eu­ros (180$) par mois pour payer des ser­vices d’aide et de main­tien à do­mi­cile, des amé­na­ge­ments d’ha­bi­ta­tion, etc.

Cette me­sure est en vi­gueur en Flandre et de­vrait être éten­due à la Wal­lo­nie à la fin de 2017. Elle se­ra obli­ga­toire à par­tir de l’âge de 25 ans. Mais la somme af­fé­rente n’y se­ra ver­sée que sous forme de ser­vices et non pas en ar­gent comp­tant.

L’idée consiste à mu­tua­li­ser les contri­bu­tions afin que les ré­gimes pri­vés d’as­su­rance bé­né­fi­cient de plu­sieurs cen­taines de mil­lions d’eu­ros pour ai­der les per­sonnes en perte d’au­to­no­mie.

En France, des as­su­rances pri­vées sont com­mer­cia­li­sées à par­tir de 40 eu­ros (60$) par mois pour don­ner droit à 1 400 eu­ros (2 000$) en cas de perte d’au­to­no­mie. Ces chiffres sont donc com­pa­rables à ceux du Québec.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.