Des temps durs at­tendent la construc­tion

Les Affaires - - Le Québec En Bref -

« Ce ne se­ront pas de bonnes an­nées pour la construc­tion ré­si­den­tielle, et ce, jus­qu’en 2020 », pré­dit l’As­so­cia­tion des pro­fes­sion­nels de la construc­tion et de l’ha­bi­ta­tion du Qué­bec (APCHQ). Pour faire pression sur les dif­fé­rents pa­liers de gou­ver­ne­ment, l’APCHQ a en­tre­pris de ren­con­trer ses membres dans les dif­fé­rentes ré­gions du Qué­bec. La tour­née vise à en­tendre les pré­oc­cu­pa­tions des en­tre­pre­neurs membres de l’as­so­cia­tion et à dé­ter­mi­ner les solutions qui se­ront mises de l’avant pour sti­mu­ler la construc­tion et la ré­no­va­tion. Plu­sieurs voyants rouges sont al­lu­més sur le ta­bleau des in­di­ca­teurs de l’APCHQ, qui pré­voit un re­cul des mises en chan­tier de 18 % pour le Qué­bec. Deux en­jeux res­sortent des échanges te­nus jus­qu’à main­te­nant, rap­porte Fran­çois-William Si­mard, vice-pré­sident au dé­ve­lop­pe­ment et com­mu­ni­ca­tions de l’APCHQ : les pro­blèmes d’ac­ces­si­bi­li­té à la pro­prié­té, ren­due plus dif­fi­cile avec le res­ser­re­ment des règles hy­po­thé­caires du gou­ver­ne­ment fé­dé­ral, et la lour­deur ad­mi­nis­tra­tive pour les en­tre­pre­neurs. « L’in­dus­trie de la construc­tion est très ré­gle­men­tée, ce qui est en­core plus lourd pour les en­tre­prises de deux ou trois em­ployés », note M. Si­mard. Avec le res­ser­re­ment des règles hy­po­thé­caires, l’aug­men­ta­tion du prix des mai­sons et des ter­rains en­trave aus­si l’ac­cès à la pro­prié­té, et ce, même si les taux d’in­té­rêt sont bas. — LA NOU­VELLE UNION, VICTORIAVILLE

L’APCHQ pré­voit un re­cul des mises en chan­tier de 18 % pour le Qué­bec.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.