La san­té de mes seins, j’y vois!

Les Nouvelles Saint-Laurent - - SAISONS -

La Fon­da­tion du can­cer du sein du Qué­bec co­or­donne en­core cette an­née le Mois de la sen­si­bi­li­sa­tion au can­cer du sein, du­rant tout le mois d’oc­tobre. Créé en 2004, le pro­gramme d’édu­ca­tion et de sen­si­bi­li­sa­tion à la san­té du sein a pour ob­jec­tif de pro­mou­voir de saines ha­bi­tudes de vie.

Un can­cer du sein se dé­ve­loppe en gé­né­ral du­rant plu­sieurs an­nées sans le moindre symp­tôme. Sa dé­tec­tion pré­coce passe donc par un sui­vi mé­di­cal ré­gu­lier. Dé­pis­té tôt, il est gé­né­ra­le­ment plus fa­cile à trai­ter, et l’on ob­serve moins de risques de sé­quelles. Même sans an­té­cé­dent fa­mi­lial par­ti­cu­lier, toute per­sonne à un mo­ment don­né de sa vie peut en être at­teinte.

Au Qué­bec, on es­time à 6200 le nombre de femmes qui ont re­çu un diag­nos­tic de can­cer du sein, en 2011. Par­mi elles, 1300 en dé­cé­de­ront. Par contre, la sur­vie re­la­tive à cinq ans est de 88 %. Avec de telles sta­tis­tiques, tout le monde connaît de près ou de loin une per­sonne qui en est at­teinte.

La Fon­da­tion du can­cer du sein du Qué­bec pro­pose cer­taines règles pré­ven­tives à suivre : pas­sez une mam­mo­gra­phie tous les deux ans, après 50 ans, consul­tez votre médecin une fois par an pour un exa­men cli­nique, ces­sez l’usage du ta­bac, man­gez sai­ne­ment, faites un mi­ni­mum de quatre heures d’exer­cice par se­maine, mo­dé­rez votre consom­ma­tion d’al­cool, sur­veillez votre poids et ayez une vie équi­li­brée tout en évi­tant le stress.

Le can­cer du sein, c’est l’af­faire de tous, alors agis­sons! Adop­tons de saines ha­bi­tudes de vie et fa­vo­ri­sons le dé­pis­tage pré­coce.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.