Fis­ton en­tend-il bien?

Les Nouvelles Saint-Laurent - - ACTUALITÉS - (Source: Heb­dos Concept)

Fis­ton fait tou­jours ré­pé­ter, semble sou­vent dans la lune, pro­nonce mal cer­tains sons? Ces in­dices peuvent ré­vé­ler une perte au­di­tive.

Il faut sa­voir qu’un en­fant qui pré­sente une perte au­di­tive, peu im­porte son de­gré, s’ex­pose à des risques de re­tard dans son lan­gage, ses ha­bi­le­tés so­ciales et son ap­pren­tis­sage. Ce­pen­dant, si les im­pacts d’une sur­di­té par­tielle sont ma­jeurs pour les en­fants, une dé­tec­tion pré­coce de la dé­fi­cience au­di­tive per­met d’en mi­ni­mi­ser les consé­quences né­ga­tives.

Un au­dio­lo­giste pour­ra éva­luer sa condi­tion. Les tests sont ef­fec­tués sous forme de jeux, qui de­mandent la col­la­bo­ra­tion de l’en­fant. Ras­su­rez-vous, au­cun test n’est dou­lou­reux ou in­con­for­table. Des écou­teurs sont pla­cés dans ses oreilles pour éva­luer la qua­li­té de son au­di­tion, en ca­bine in­so­no­ri­sée, et l’exa­men in­clut une vi­sua­li­sa­tion des conduits au­di­tifs ex­ternes per­met­tant de vé­ri­fier la mo­bi­li­té du tympan.

Au be­soin, l’au­dio­lo­giste peut pro po­ser des ap­pa­reils au­di­tifs ou des im­plants co­chléaires. Il tra­vaille éga­le­ment à la ré­édu­ca­tion au­di­tive et en as­sure le sui­vi. Si vous avez des dou tes concer­nant le dé­ve­lop­pe­ment de votre en­fant, n’hé­si­tez pas à consul­ter, sur tout en pré­sence d’un his­to­rique fa­mi­lial de sur­di­té, de dif­fi­cul­tés sco­laires, etc.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.