Le pro­cès conti­nue mal­gré une preuve dé­truite

Ten­ta­tive de meurtre avec une corde à dan­ser

Les Nouvelles Saint-Laurent - - ACTUALITÉS - Del­phine Ber­ge­ron

La des­truc­tion de la preuve prin­ci­pale dans une af­faire de ten­ta­tive de meurtre, agres­sion sexuelle et voies de fait graves sur une fillette de 11 ans dans l’ar­ron­dis­se­ment Saint-Laurent en mai 2013, n’em­pê­che­ra pas la te­nue du pro­cès de l’ac­cu­sé.

Un homme de 44 ans fait face à la jus­tice pour avoir ten­té d’étran­gler une en­fant avec une corde à dan­ser. Le sus­pect d’ori­gine sri-lan­kaise, un proche de la fa­mille ce qui nous em­pêche de l’iden­ti­fier, l’au­rait en­suite agres­sée sexuel­le­ment avant de la lais­ser pour morte dans une ruelle.

La juge Sil­vie Ko­va­ce­vich de la Cour du Qué­bec a re­je­té le 25 avril la de­mande de la dé­fense qui ré­cla­mait un ar­rêt des pro­cé­dures à la suite de la des­truc­tion ac­ci­den­telle de plu­sieurs pièces à convic­tion par le Ser­vice de po­lice de la Ville de Mon­tréal (SPVM).

L’avo­cate de l’ac­cu­sé, Me Sha­ron San­di­ford, af­fir­mait qu’elle ne pour­rait pas faire de contre-ex­per­tise sur ces pièces à convic­tion, bri­mant son client dans son droit d’ob­te­nir un pro­cès juste et équi­table.

Outre une corde à dan­ser, un sou­tien­gorge et un mou­choir au­raient été mal­en­con­treu­se­ment dis­po­sés dans une pile d’items à dé­truire par une en­quê­teuse du SPVM. Pour la juge Ko­va­ce­vich, il s’agis­sait d’une er­reur hu­maine et pro­fes­sion­nelle, mais pas de né­gli­gence.

Ré­su­tats dis­po­nibles

Les résultats d’ana­lyses sur les élé­ments de preuve sont tou­te­fois tou­jours va­lides et les té­moins ayant ma­ni­pu­lé et trai­té les ob­jets ont pu être contre-in­ter­ro­gés.

«Tous les pré­lè­ve­ments ob­te­nus sur le sou­tien-gorge et la corde à dan­ser sont dis­po­nibles. L’ana­lyse ré­vèle que les pièces dé­truites sont per­ti­nentes tan­tôt pour la pour­suite, tan­tôt pour la dé­fense », a pré­ci­sé la juge Ko­va­ce­vich.

L’avo­cate de la dé­fense a men­tion­né qu’il était trop tôt pour dé­ci­der de por­ter cette dé­ci­sion en ap­pel.

La suite des pro­cé­dures est pré­vue pour le 20 mai.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.