Ren­trée des cé­geps re­tar­dée

Les Nouvelles Saint-Laurent - - ACTUALITÉS - JO­HAN­NA PELLUS jo­han­na.pellus@tc.tc

ÉDU­CA­TION. Le pre­mier jour de la ses­sion d’au­tomne de 16 cé­geps, dont Saint-Laurent, a été per­tur­bé du­rant quelques heures lun­di ma­tin. Les pro­fes­sion­nels étaient en grève pour une de­mi- jour­née pour pro­tes­ter contre les ré­duc­tions de sa­laire qui pour­raient dé­cou­ler de leur fu­ture con­ven­tion col­lec­tive, tou­jours en né­go­cia­tion.

Les 35 pro­fes­sion­nels du Cé­gep de SaintLaurent, qui sont no­tam­ment les conseillers pé­da­go­giques, d’orien­ta­tion ou en­core les psy­cho­logues, étaient sou­te­nus par quelques pro­fes­seurs et étu­diants, alors que les cours étaient le­vés jus­qu’à 11h30. Ils s’étaient ins­tal­lés de­vant l’éta­blis­se­ment de l’ave­nue Sainte- Croix avec leurs pan­cartes où on pou­vait no­tam­ment lire «Sans nous, pas de vie étu­diante».

La re­la­ti­vi­té sa­la­riale est leur prin­ci­pale in­sa­tis­fac­tion. «50 % de nos membres vont avoir une ré­duc­tion de sa­laire au terme de la né­go­cia­tion, à par­tir de 2019», ex­plique le re­pré­sen­tant syn­di­cal Mi­chel Ron­deau, aus­si conseiller à la vie spi­ri­tuelle et à l’en­vi­ron­ne­ment.

Les quatre re­pré­sen­tants syn­di­caux de SaintLaurent sont agréa­ble­ment sur­pris de la réus­site de leur ac­tion, alors qu’ils en­tament leur 500e jour sans con­ven­tion col­lec­tive.

«La mi­nistre de l’En­sei­gne­ment su­pé­rieur, Hé­lène Da­vid, a ren­con­tré les pro­fes­sion­nels en ré­gion. Le pré­sident de la Fé­dé­ra­tion des cé­geps nous a si­gni­fié son ap­pui», énu­mère M. Ron­deau.

Mal­gré la grève, ces em­ployés, proches des étu­diants, ne les ont pas dé­lais­sés en ce pre­mier jour de classe. Ils orien­taient ceux qui n’avaient pas été in­for­més de la le­vée des cours.

« On a plein de pe­tits nou­veaux qui dé­barquent et cer­tains viennent de l’ex­té­rieur. On ne vou­lait pas les dé­sta­bi­li­ser da­van­tage», re­late M. Ron­deau.

Les cours ont pu re­prendre à mi­di, après un pi­que­tage sym­bo­lique. La gar­de­rie et la ca­fé­té­ria n’ont pas été af­fec­tées.

Le Syn­di­cat de pro­fes­sion­nels du gou­ver­ne­ment du Qué­bec ( SPGQ), qui re­pré­sente quelque 700 membres à tra­vers la pro­vince, pré­voit d’autres ac­tions si les né­go­cia­tions concer­nant leur contrat de tra­vail, échu de­puis mars 2015, conti­nuent de stag­ner.

(Pho­to: TC Me­dia – Jo­han­na Pellus)

Les pro­fes­sion­nels du Cé­gep de Saint-Laurent ont for­cé la le­vée des cours pen­dant une de­mi-jour­née en rai­son de leur grève du 22 août.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.