Le chan­tier contes­té

Les Nouvelles Saint-Laurent - - LA UNE - JOHANNA PELLUS johanna.pellus@tc.tc

Une qua­ran­taine de per­sonnes se sont pré­sen­tées au con­seil d’ar­ron­dis­se­ment de Saint-Laurent, mar­di soir, pour po­ser des ques­tions et faire pres­sion sur le maire Alan DeSou­sa afin de pro­té­ger les ma­rais du Tech­no­parc, où les tra­vaux de l’éco- cam­pus doivent dé­bu­ter ce mois- ci.

Le chef du Par­ti vert du Qué­bec, Alex Tyr­rell, a no­tam­ment in­ter­pel­lé le maire pen­dant la pé­riode de ques­tions, lui de­man­dant pour­quoi les tra­vaux al­laient com­men­cer alors que le fé­dé­ral n’a tou­jours pas pris po­si­tion sur la pro­tec­tion du mi­lieu hu­mide.

M. DeSou­sa a rap­pe­lé que la sai­son où il est pos­sible de réa­li­ser ces tra­vaux est très courte et qu’ils se­ront ef­fec­tués avec tout le soin né­ces­saire.

Une de­mi- dou­zaine de ci­toyens, ré­si­dant dans d’autres ar­ron­dis­se­ments ou villes, se sont suc­cé­dé au mi­cro pour ob­te­nir plus d’in­for­ma­tion sur le pro­jet de l’éco- cam­pus Hu­bert-Reeves. Membres de la Coa­li­tion Verte, du Sier­ra Club ou pas­sion­nés par les oi­seaux, ils ont fait part de leurs in­quié­tudes quant à l’ave­nir de ce mi­lieu qua­li­fié d’unique et de joyau.

Le maire n’a pas vou­lu com­men­ter une éven­tuelle mo­di­fi­ca­tion des tra­vaux, alors que l’or­ni­tho­logue Joël Cou­tu le sol­li­ci­tait sur ce point, ju­geant que « les oi­seaux ont be­soin de lui et qu’il veut par­ler pour eux ».

HIS­TO­RIQUE

Le maire DeSou­sa a néan­moins pris le temps de four­nir des ex­pli­ca­tions dé­taillées sur l’his­to­rique du pro­jet, sur le­quel il planche de­puis plus de 20 ans. Il a men­tion­né les consul­ta­tions pu­bliques en pré­sence de l’op­po­si­tion of­fi­cielle et de groupes en­vi­ron­ne­men­taux, dont les com­men­taires ont été pris en compte pour éla­bo­rer le plan concept de l’éco- cam­pus.

« C’est nor­mal qu’il y ait des gens qui ne connaissent pas toutes ces étapes et qui, main­te­nant, viennent au front. Je pense qu’on est as­sez confor­table pour dire que c’est le meilleur pro­jet pos­sible. On reste tou­jours ou­vert à chaque étape », a-t-il sou­li­gné en marge du con­seil d’ar­ron­dis­se­ment.

Les va­leurs de dé­ve­lop­pe­ment du­rable, de pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment et de la bio­di­ver­si­té sont au coeur des pré­oc­cu­pa­tions du maire DeSou­sa ain­si que du pro­jet, qui de­meure com­plexe se­lon lui.

« Nous avons réus­si à ame­ner beau­coup d’in­ter­ve­nants avec des ob­jec­tifs dif­fé­rents au­tour de la même idée de pro­té­ger un sys­tème com­plexe de ma­rais, ma­ré­cages, ruis­seaux, fo­rêts, avec des zones tam­pons, des liens hy­driques et ter­restres, sur un ter­rain qui n’ap­par­tient pas à la ville », re­late-t-il.

La date exacte du dé­but des tra­vaux de l’éco- cam­pus Hu­bert- Reeves, pré­vue pour ce mois- ci, n’est pas en­core connue. Une par­tie du ter­rain, qui ap­par­tient au Tech­no­parc, de­vrait être don­né à la ville pour créer le parc- na­ture des Sources.

En août, le Par­ti vert, puis la fon­da­tion Sier­ra Club, ont en­voyé des lettres aux mi­nis­tères de l’En­vi­ron­ne­ment pro­vin­cial et fé­dé­ral, sans avoir re­çu de ré­ponse.

(Pho­to: TC Me­dia – Johanna Pellus)

La salle du con­seil de l’ar­ron­dis­se­ment de Saint-Laurent était in­ha­bi­tuel­le­ment rem­plie, mar­di soir, alors qu’une qua­ran­taine de per­sonnes sont ve­nues ma­ni­fes­ter leur op­po­si­tion à la construc­tion de l’éco-cam­pus Hu­bert-Reeves.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.