Jeunes agents en­vi­ron­ne­men­taux

JOHANNA PELLUS

Les Nouvelles Saint-Laurent - - LA UNE - Johanna.pellus@tc.tc

EN­VI­RON­NE­MENT. Un groupe d’ado­les­cents de Saint-Laurent plantent des fleurs de­vant une école, offrent des ca­banes à oi­seaux aux ré­si­dents et forment leurs ca­dets au code de la route et à la mé­ca­nique vé­lo. Ces bons sa­ma­ri­tains de 15 à 17 ans ont par­ti­ci­pé toute l’an­née au pro­jet C-Vert Saint-Laurent des YMCA, qui se conclut par un stage d’agent en­vi­ron­ne­men­tal de quatre se­maines.

« On a créé plu­sieurs co­mi­tés de deux ou trois per­sonnes qui se penchent cha­cun sur un su­jet d’ac­tion en­vi­ron­ne­men­tale», pré­cise un des jeunes de 16 ans, Mar­cel La­ban­za Tshi­ban­da, qui ani­mait la confé­rence de presse de ven­dre­di.

Le groupe de huit jeunes ve­nait ache­ver la plan­ta­tion de plu­sieurs es­pèces mel­li­fères et in­di­gènes de­vant l’école Hen­ri-Beau­lieu, dans le quar­tier Cha­me­ran. Il s’agit de la deuxième phase de ce pro­jet, qui vise à at­ti­rer les in­sectes pol­li­ni­sa­teurs comme les abeilles et les pa­pillons mo­narques. Il avait été en­ta­mé l’an­née der­nière par la pré­cé­dente co­horte de C-Vert.

En­ca­drés par l’in­ter­ve­nante jeu­nesse du YMCA, les ado­les­cents sont à l’ini­tia­tive de cha­cune des réa­li­sa­tions qu’ils ef­fec­tuent pen­dant leur stage. Ils ont au­pa­ra­vant été sen­si­bi­li­sés à la na­ture de­puis sep­tembre, grâce à deux sor­ties en cam­ping dans les Lau­ren­tides et des ac­ti­vi­tés comme l’éra­blière ur­baine.

« Ils avaient vrai­ment des idées de gran­deur, ra­conte avec en­thou­siasme l’in­ter­ve­nante Jes­si­ca Bour­dages. Ils vou­laient no­tam­ment lan­cer un éle­vage de mo­narques ou em­me­ner les gens de Saint-Laurent en ba­teau pour leur mon­trer les eaux pol­luées. »

Ils ont donc dû se li­mi­ter à des pro­jets de moindre am­pleur, mais qui ne sont tout de même pas sans im­pact. Grâce aux ni­choirs, ils sen­si­bi­lisent les ré­si­dents aux oi­seaux me­na­cés. Ils prennent éga­le­ment soin de po­ta­gers.

« Nous avons le concept d’île nour­ri­cière à Mon­tréal et ce­la com­mence par des gestes comme les vôtres », sou­ligne le conseiller Fran­ces­co Miele.

ÉQUIPE

Re­cru­tés en sep­tembre, les jeunes ont pas­sé des en­tre­vues de groupe et in­di­vi­duelles pour par­ti­ci­per à C-Vert. Ils ont com­men­cé l’an­née avec un sé­jour de cam­ping, «qui per­met de dé­ve­lop­per l’es­prit de groupe », in­dique Mu­rielle Tshi­ban­da Ka­pin­ga.

Les jeunes qua­li­fient le pro­gramme de mo­ti­vant et sti­mu­lant, car il leur per­met d’ap­prendre beau­coup. « Ça nous ai­de­ra dans tout, car on sait pré­pa­rer des pro­jets main­te­nant », ajoute Ra­chel Ba­roud.

Les par­ti­ci­pants à C-Vert sont éga­le­ment pré­sents pen­dant les fêtes de quar­tier de l’ar­ron­dis­se­ment, comme la CARI­fies­ta et la Festi-Fête au parc Poi­rier. Ils réa­lisent no­tam­ment des « boules de vie », aus­si ap­pe­lés bombes à se­mences, avec les Lau­ren­tiens. Lan­cées sur un ter­rain, ces der­nières per­mettent de ré­pandre les graines de plantes qui at­ti­re­ront les pol­li­ni­sa­teurs.

(Pho­to: TC Me­dia – Pa­trick Si­cotte)

Le jar­din pour les pol­li­ni­sa­teurs de l’école Hen­ri-Beau­lieu s’ins­crit dans le cadre du pro­gramme Quar­tiers 21, cha­peau­té par VertCi­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.