No­ra Che­nier-Jones bri­gue­ra la mai­rie

Les Nouvelles Saint-Laurent - - LA UNE - PAS­CA­LINE DA­VID nou­vel­les­saint-laurent@tc.tc

PO­LI­TIQUE. Le maire sor­tant de Saint-Laurent, Alan De Sou­sa, de­vra se me­su­rer à No­ra Che­nier-Jones. Cette en­tre­pre­neure et mère de cinq en­fants bri­gue­ra la mai­rie de Saint-Laurent aux élec­tions mu­ni­ci­pales de no­vembre sous la ban­nière de Pro­jet Mon­tréal. Elle sou­haite me­ner une équipe qui tra­vaille­ra no­tam­ment à re­vi­ta­li­ser l’ar­ron­dis­se­ment.

À 30 ans, Mme Che­nier-Jones a dé­ci­dé de se lan­cer en po­li­tique d’abord pour pro­mou­voir les bé­né­fices de la di­ver­si­té. « Il y a beau­coup de com­mu­nau­tés qui ne sont pas as­sez unies. Il faut que l’on crée des ponts entre ces fa­milles en créant da­van­tage de co­mi­tés », in­dique celle qui est jus­te­ment membre du co­mi­té de la di­ver­si­té mont­réa­laise au conseil de di­rec­tion de son par­ti.

Ori­gi­naire d’Ou­tre­mont où elle ré­side au­jourd’hui, elle a pas­sé beau­coup de temps à Saint-Laurent et sou­haite s’y ins­tal­ler d’ici l’an­née pro­chaine. « Presque tous mes amis d’en­fance ha­bi­taient à Saint-Laurent donc je connais très bien l’ar­ron­dis­se­ment. J’ai d’ailleurs ren­con­tré mon conjoint ici, à l’âge de 13 ans », ré­vèle-t-elle.

Tous deux ont fon­dé leur en­tre­prise, Vi­da Sa­na, une salle de gym qui pro­meut l’exer­cice phy­sique en fa­mille. « Mes en­fants sont le mo­teur de tout ce que je fais, que ce soit mon saut en po­li­tique ou dans mon en­tre­prise », ajoute l’as­pi­rante mai­resse. La can­di­date sou­hai­te­rai­taus­sia­mé­lio­rer­les­ser­vi­ces­de­trans­port­sen­com­munàSaintLaurent et sur­tout, consul­ter da­van­tage les ré­si­dents. « On ne peut pas im­po­ser quoi que ce soit aux ci­toyens, il faut leur par­ler », croit-elle.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.