Fresque grecque sur Dé­ca­rie

Les Nouvelles Saint-Laurent - - LA UNE - PAS­CA­LINE DA­VID nou­vel­les­saint-laurent@tc.tc

ART UR­BAIN. Une troi­sième mu­rale en­jo­live main­te­nant l’ar­ron­dis­se­ment Saint-Laurent. Do­do Ose a ha­billé le mur du res­tau­rant Dé­ca­rie Hot Dog, en face de la nou­velle place Ro­dolphe-Rous­seau, d’une oeuvre co­lo­rée aux al­lures de fresque my­tho­lo­gique mo­derne.

L’ En­vol , inau­gu­rée la se­maine der­nière, met en scène trois per­son­nages. Re­nom­mée, la fi­gure de femme forte, sym­bo­lise la re­con­nais­sance so­ciale et po­pu­laire. « Les deux che­vaux re­pré­sentent quant à eux Pé­gase et Arion, soit l’ex­pres­sion de la créa­ti­vi­té et de la li­ber­té ar­tis­tique », ex­plique Do­ryan « Do­do » Ra­billoud.

Cette ré­fé­rence à la my­tho­lo­gie grecque n’est pas un ha­sard, puis­qu’il s’agit de la thé­ma­tique choi­sie par l’ar­ron­dis­se­ment et les pro­prié­taires grecs du res­tau­rant.

Le mu­ra­liste fran­çais de 31 ans est au­to­di­dacte. Il a da­van­tage dé­ve­lop­pé ses tech­niques, qui al­lient l’art au graf­fi­ti, sur le ter­rain de­puis son ar­ri­vée au Qué­bec, en 2010. « Plus jeune, j’étais graf­feur, mais j’ai vrai­ment lan­cé ma car­rière et dé­ve­lop­pé mon style avec le col­lec­tif mont­réa­lais A’Shop », pré­cise-t-il.

Do­do Ose a dé­jà peint une ving­taine d’oeuvres que l’on re­trouve un peu par­tout à Mon­tréal, dont sur un mur près de la rue Clark à l’angle de Prince-Ar­thur, peinte cet été dans le cadre du Fes­ti­val Mu­ral.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.