À quel mo­ment le dé­gus­ter ?

Les plaisirs MINCEUR de Caty - - ON BOUGE AVEC MA­RY­LINE -

Le smoo­thie a sa place tout au long de la jour­née. Il faut par contre sa­voir mi­ser sur les bons ali­ments pour que cette bois­son rem­plisse bien son rôle ! • AU DÉ­JEU­NER,

on mise sur les pro­téines et les fibres. On veut que notre smoo­thie puisse nous ai­der à te­nir bon au moins jus­qu’à la col­la­tion, alors on vise en­vi­ron 15 g de pro­téines. C’est en ajou­tant du to­fu soyeux mou ou du beurre d’ara­chide na­tu­rel que l’on at­tein­dra cet ap­port pro­téique. Et pour les fibres, fruits, lé­gumes verts (épi­nards, chou kale, etc.) et germe de blé sont de mise ! • À LA COL­LA­TION,

mieux vaut ne pas abu­ser du smoo­thie ! Bien que l’on vise en­core une bonne quan­ti­té de pro­téines (en­vi­ron 5 g), on pré­fé­re­ra un smoo­thie de 250 ca­lo­ries maxi­mum. On dé­laisse alors les in­gré­dients très ca­lo­riques comme le beurre de noix, au pro­fit de fruits goû­teux. • APRÈS L’EN­TRAέNE­MENT,

le smoo­thie est la col­la­tion par­faite. En plus de vous ai­der à res­ter hy­dra­tée, il vous per­met d’ab­sor­ber des glu­cides (fruits, flo­cons d’avoine, germe de blé, etc.) et de vous pro­cu­rer les pro­téines dont vos muscles ont be­soin pour ré­cu­pé­rer.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.