Un coup de pouce du CLD

Des in­ves­tis­se­ments de 11 M$ en 2009

L'Etoile du Lac - - LA UNE - > Phi­lippe Gi­rard-Bé­lan­ger

Le Centre lo­cal de dé­ve­lop­pe­ment (CLD) Do­maine-du-Roy a pré­sen­té son rap­port d’ac­ti­vi­té pour l’an­née 2009 lors de son as­sem­blée gé­né­rale an­nuelle.

En 2009, le CLD a in­jec­té un to­tal de 706 500 $ dans le cadre de dif­fé­rents pro­grammes d’aide au dé­mar­rage et de main­tien d’en­tre­prises. Ces in­ves­tis­se­ments ont gé­né­ré un mon­tant ap­proxi­ma­tif d’un peu plus de 11 M$ per­met­tant ain­si la créa­tion et la pré­ser­va­tion de 489 em­plois. Au to­tal, c’est 337 en­tre­prises du sec­teur qui ont bé­né­fi­cié d’un coup de pouce du CLD, soit en re­ce­vant une aide fi­nan­cière ou tout sim­ple­ment en ac­com­pa­gne­ment stra­té­gique.

Avec la conjonc­ture éco­no­mique ac­tuelle, le CLD tra­vaille da­van­tage à conser­ver les en­tre­prises exis­tantes. Au cours de la der­nière an­née, les conseillers en dé­ve­lop­pe­ment ont ren­con­tré 369 per­sonnes, une tren­taine de plus qu’en 2008.

L’or­ga­ni­sa­tion est pré­sen­te­ment à ana­ly­ser son man­dat au sein de la MRC. Étant le bras agis­sant au ni­veau éco­no­mique, le CLD veut dé­fi­nir plus clai­re­ment son rôle et ain­si connaître ses be­soins pour rem­plir son rôle cor­rec­te­ment.

Le CLD Do­maine-du-Roy, par l’en­tre­mise de l’As­so­cia­tion des centres lo­caux de dé­ve­lop­pe­ment du Québec (ACLDQ), tra­vaille ac­tuel­le­ment à conser­ver le Fonds lo­cal d’in­ves­tis­se­ment (FLI). Ce fonds d’en­vi­ron 1,1 M$ per­met aux CLD d’in­ves­tir dans les en­tre­prises en dé­mar­rage ou en ex­pan­sion. Le FLI re­pré­sente l’ou­til fi­nan­cier prin­ci­pal des CLD.

Cet ar­gent, qui pro­vient du gou­ver­ne­ment du Québec, est ver­sé sous forme de prêts aux en­tre­prises qui en font la de­mande. Les CLD de­vront com­men­cer à rem­bour­ser cet ar­gent au gou­ver­ne­ment à par­tir du 2012, ce qui in­quiète le di­rec­teur gé­né­ral du CLD Do­maine-du-Roy, Jean Si­mard : « Dans les der­niers bud­gets, il re­pous­sait la date de rem­bour­se­ment de deux ans, mais pas cette an­née », confie M. Si­mard.

L’ACLDQ de­mande donc au gou­ver­ne­ment d’an­nu­ler le rem­bour­se­ment et de lais­ser aux CLD le soin de gé­rer l’ar­gent res­tant. Il s’agit d’une somme mi­nime à l’échelle du bud­get du Québec qui peut ai­der plu­sieurs en­tre­prises du sec­teur et d’un peu par­tout au Québec, se­lon Jean Si­mard.

Le CLD du Do­maine-du-Roy a per­du 27 % du 1,1 M$ de­puis sa créa­tion, il y a en­vi­ron 10 ans : « On prête à risque parce que le gou­ver­ne­ment ab­sorbe les pertes et c’est tout à fait nor­mal que des gens n’aient pas réus­si à nous rem­bour­ser en rai­son de faillite. Si on perd le FLI, on va être obli­gé d’être beau­coup plus pru­dent lors­qu’on va prê­ter de l’ar­gent », ex­plique Jean Si­mard.

(Photo : Phi­lippe Gi­rard-Bé­lan­ger)

Le pré­sident Jacques As­se­lin et le di­rec­teur gé­né­ral Jean Si­mard .

Conser­ver le Fonds lo­cal d’in­ves­tis­se­ment

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.