Le su­per­mar­ché Me­tro DB de Saint-Fé­li­cien: une belle his­toire de fa­mille !

L'Etoile du Lac - - METRO DB -

ÀNés dans une épi­ce­rie

La re­lève

tra­vers leur choix de vie, la plus grande fier­té de Da­ny Bou­tin et Ca­role Trem­blay de­meure tou­te­fois de voir leurs en­fants, Nao­mi et Olivier, par­ta­ger éga­le­ment cette grande pas­sion du monde de l’épi­ce­rie.

Les deux en­fants sont gran­de­ment en­ga­gés dans la dy­na­mique fa­mi­liale, mais aus­si com­mer­ciale. Nao­mi avait deux ans quand ses pa­rents sont de­ve­nus pro­prié­taires du Me­tro de Dol­beau-Mis­tas­si­ni, alors qu’Olivier n’a pas vu ses pa­rents ailleurs que dans une épi­ce­rie.

« De­puis leur plus tendre en­fance, ils nagent dans l’alimentation avec nous, par­ta­geant nos dé­fis, nos pro­jets et cette belle réus­site qui est aus­si la leur, car nous sommes une en­tre­prise fa­mi­liale.

C’est au­tour de re­pas de fa­milles et de nom­breuses dis­cus­sions en leur com­pa­gnie que cer­tains pro­jets on vu le jour. Nous avons trans­mis cette pas­sion de l’alimentation et ai­mons bien re­ce­voir les idées et com­men­taires de nos en­fants, ce­la est tou­jours construc­tif » , af­firme Da­ny Bou­tin.

« Nous sa­vons que prendre notre re­lève n’est pas né­ces­sai­re­ment le rêve de nos en­fants. Bien qu’ils soient pra­ti­que­ment nés dans une épi­ce­rie, nous n’avons pas l’in­ten­tion de les pous­ser à re­prendre les guides. Nous ne les avons ja­mais pous­sés à nous suivre. S’ils l’ont fait, c’est parce qu’ils ai­maient ça et qu’ils vou­laient prendre part au dé­ve­lop­pe­ment de l’en­tre­prise fa­mi­liale », men­tionne Da­ny Bou­tin.

Nao­mi et Olivier conservent une place im­por­tante au sein de l’en­tre­prise. Nao­mi ter­mi­ne­ra son BAC en Science de la consom­ma­tion en avril 2011, tan­dis qu’Olivier en­tre­pren­dra l’hi­ver pro­chain un DEC en mar- ke­ting. Da­ny et Ca­role savent très bien que la contri­bu­tion des en­fants a été un élé­ment im­por­tant dans la réa­li­sa­tion de leur rêve.

« Nos pa­rents et nos amis oc­cupent une place très im­por­tante dans notre vie. Ils sont tou­jours là pour nous épau­ler et nous en­cou­ra­ger dans nos pro­jets. Nous avons la chance de par­ta­ger avec eux notre pas­sion de l’alimentation et en ce sens, ils nous aident à amé­lio­rer cons­tam­ment nos ser­vices à la clien­tèle.

Ils ne le savent peut-être pas, mais leurs com­men­taires et leurs conseils ne sont ja­mais pris à la lé­gère. En quelque sorte, ils sont nos pre­miers contacts avec le consom­ma­teur » , af­firme Ca­role Trem­blay

Olivier, Nao­mi Bou­tin, Ca­role Trem­blay et Da­ny Bou­tin par­tagent en­semble la grande pas­sion du monde de l’épi­ce­rie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.