Le su­per­mar­ché Me­tro : un choix de vie pour Da­ny et Ca­role

L'Etoile du Lac - - METRO DB -

Le Mar­ché Me­tro Da­ny Bou­tin est l’un des plus beaux ma­ga­sins d’alimentation au Québec et re­pré­sente la concré­ti­sa­tion d’un grand rêve fa­mi­lial. Le che­mi­ne­ment de Da­ny et Ca­role té­moigne de leur dé­ter­mi­na­tion et leur pas­sion pour le sec­teur de l’alimentation.

Da­ny fait ses dé­buts en tant que com­mis à la pré­pa­ra­tion des com­mandes à l’en­tre­pôt Me­tro Ri­che­lieu de la rue Bou­vier si­tué à Québec, de 1981 à 1985. Suite à la fer­me­ture de ce mar­ché Me­tro de Québec Da­ny pour­suit sa car­rière au Su­per Car­na­val à Québec puis, en 1986, il re­lève un nou­veau dé­fi, ce­lui de re­pré­sen­tant pour la com­pa­gnie Ca­tel­li.

Mais Da­ny voit plus grand et avec l’ac­cord de Ca­role, il hy­po­thèque vie de fa­mille et ré­si­dence pour se por­ter ac­qué­reur, en mai 1990, de la ban­nière Mé­tro de Dol­beau avec deux autres ac­tion­naires et sous le nom « Alimentation DJPR ». En 1993, on pro­cède au ra­chat des parts de l’un des ac­tion­naires. Par la suite s’amorce la pre­mière phase de ré­no­va­tion du su­per­mar­ché. Dé­jà à l’avant-garde, on y ajoute un dé­par­te­ment de char­cu­te­rie, on agran­dit le dé­par­te­ment des fruits et lé­gumes et on ins­talle une chambre froide pour la bière.

Pour sa part, Ca­role a tra­vaillé pen­dant 15 ans dans le do­maine de la pâ­tis­se­rie. En 1996, elle ob­tient un di­plôme en de­si­gn de mode. Celle-ci tra­vaille dans le do­maine pen­dant plus d’un an dans la ré­gion comme tra­vailleur au­to­nome pour dif­fé­rentes en­tre­prises, dont Co­ni­fère de SaintFé­li­cien. En juin 1997, Da­ny ra­chète les ac­tions du deuxième ac­tion­naire et Ca­role se joint à l’en­tre­prise.

La nou­velle réa­li­té

Étant main­te­nant l’unique ac­tion­naire, la fa­mille Bou­tin fait l’ac­qui­si­tion du ter­rain de la 8e Ave­nue. Deux ans plus tard, ce fut la réa­li­sa­tion d’un au­da­cieux pro­jet d’en­ver­gure, soit la construc­tion et la re­lo­ca­li­sa­tion du Me­tro DB de Dol­beau-Mis­tas­si­ni sur la 8e Ave­nue. Au­jourd’hui, le Mar­ché Da­ny Bou­tin est de­ve­nu le lea­der de l’alimentation dans le haut du LacSaint-Jean. Il se dé­marque par son ser­vice per­son­na­li­sé, son dé­cor cha­leu­reux et ses gammes de pro­duits exclusifs.

Très à l’avant-garde, Da­ny et Ca­role voient l’ave­nir avec op­ti­misme, car ils n’ont pas peur de faire face aux nou­velles réa­li­tés et ha­bi­tudes ali­men­taires de leur clien­tèle. De ce fait, ils ont dé­ve­lop­pé leur ma­ga­sin de fa­çon à y ef­fec­tuer la trans­for­ma­tion de plu­sieurs pro­duits comme les fruits, les viandes, les mets cui­si­nés et les pois­sons. Le su­per­mar­ché en est un de ser­vices, ce qui im­plique plus d’heures de tra­vail de la part des employés com­pa­ra­ti­ve­ment à un ma­ga­sin es­compte. L’em­ployeur in­ves­tit donc plus d’heures par se­maine pour ré­pondre aux be­soins de sa dis­tin­guée clien­tèle.

Les employés

Da­ny et Ca­role parlent de leurs employés avec fier­té. Afin d’en­tre­te­nir des échanges har­mo­nieux, on a mis sur pied un co­mi­té de re­la­tions de tra­vail qui per­met à cha­cun d’ex­pri­mer son point de vue. Comme la phi­lo­so­phie de l’en­tre­prise est de ré­pondre aux be­soins de la clien­tèle, les employés de­viennent de pré­cieux conseillers.

Pour Da­ny et Ca­role, la pro­pre­té du ma­ga­sin, le ser­vice et l’ac­cueil sont in­dis­so­ciables. Quand vous faites votre mar­ché chez Me­tro DB, c’est tout ce­la que vous re­trou­vez et lorsque vous de­man­dez une in­for­ma­tion, quel que soit le dé­par­te­ment, c’est avec em­pres­se­ment et gen­tillesse que les employés vous ré­pondent.

La fa­mille Bou­tin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.