El­liot Doyle a vain­cu le lac Saint-jean en fat­bike

L'Etoile du Lac - - SPORTS -

Tra­ver­sée du lac à vé­lo

HIVER. Pluie, neige, vent, grêle et gré­sil ont ac­com­pa­gné les quelque 100 va­leu­reux cy­clistes qui se sont lan­cés, sa­me­di der­nier, sur les glaces du Pie­koua­ga­mi à par­tir de Ro­ber­val afin de re­joindre Pé­ri­bon­ka, 32 ki­lo­mètres plus loin.

Il au­ra fal­lu quelques pous­sières de plus qu’une heure trente à El­liot Doyle de Saint­gé­déon pour par­cou­rir les glaces du lac et vaincre Jean West­phal d’al­ma et Éric Au­ger de Jon­quière, le ga­gnant de 2016.

« La tra­ver­sée a été nu­mé­ro un. J’ai at­teint 35 km/h se­lon les ac­com­pa­gna­teurs. Sur le lac, c’était bien, mais dur. Quelques ki­lo­mètres avant l’ar­ri­vée, le sen­tier était plus mou. J’ai eu froid au 10e km et me suis fait dé­pas­ser par Jean. J’ai réus­si à re­mon­ter en tête vers le 18e km. C’était ma pre­mière tra­ver­sée et je vais être obli­gé de re­ve­nir dé­fendre mon titre de cham­pion lors de la pro­chaine édi­tion », de nous men­tion­ner le vain­queur.

Chez les dames, c’est Ré­bec­ca Beau­mont d’al­ma qui s’est pré­sen­tée sou­riante au fil d’ar­ri­vée. « C’était ma pre­mière ex­pé­rience en fat­bike et je ne sa­vais ab­so­lu­ment pas à quoi m’at­tendre. J’ai em­prun­té le vé­lo de mon amie Ca­the­rine Fleu­ry et j’ai ai­mé l’ex­pé­rience. Le vent a été mon prin­ci­pal en­ne­mi. J’ai trou­vé les quelques ki­lo­mètres avant l’ar­ri­vée dif­fi­cile à par­cou­rir. Je tom­bais par­tout. J’étais par­tie avec une de mes co­pines, Anne-ju­lie Trem­blay, et nous avons par­cou­ru la moi­tié du tra­jet en­semble. Nous nous sommes en­cou­ra­gées mu­tuel­le­ment et avons dé­ci­dé de conti­nuer in­di­vi­duel­le­ment à la mi-course ».

Cette der­nière a trou­vé la pre­mière par­tie du par­cours dif­fi­cile à cause de la grêle qui lui fouet­tait conti­nuel­le­ment le vi­sage. « La track était belle et le centre du lac en glace. J’ai ai­mé l’ex­pé­rience et je de­vrais être en­core pré­sente l’an pro­chain », sou­ligne-t-elle.

DU SABLE À LA NEIGE

Pour Mi­kel Ca­la­hor­ra Bar­rus­tia, ve­nu du Bah­reïn, pas­ser du sable à la glace ne fut pas fa­cile. Il a ter­mi­né dans le pre­mier tiers des ar­ri­vants.

« Je voyais les autres me dé­pas­ser comme si de rien n’était sur la glace alors que j’avais peine à avan­cer. C’est là que j’ai vu la dif­fé­rence entre sable et neige. La dif­fé­rence de tem­pé­ra­ture entre ici et mon pays, c’était quelque chose. Les pre­miers ki­lo­mètres étaient tech­niques. À mi­che­min, le tout a changé. On rou­lait dans la glace et la pluie gla­çait sur moi et je ne voyais presque rien. Au dé­but, je vou­lais bien per­for­mer, mais à mi-che­min, je me suis dit qu’il fal­lait sau­ver la mise et sim­ple­ment ter­mi­ner. J’ai beau­coup ap­pré­cié mon ex­pé­rience », a-t-il avoué. J.P.A.

(Photo TC Media – Jean-paul Asselin)

El­liot Doyle, le pre­mier à fran­chir l’ar­ri­vée.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.