Les des­sous du Fes­ti­val d’hiver de Ro­ber­val

L'Etoile du Lac - - SPORTS - JEAN-PAUL ASSELIN re­dac­tion.st­fe­li­cien@tc.tc

Un grave ac­ci­dent est sur­ve­nu

COURSES. Les condi­tions cli­ma­tiques exé­crables ont don­né chaud aux or­ga­ni­sa­teurs du Fes­ti­val d’hiver cette fin de se­maine. Éga­le­ment, le cou­reur Mar­cel Savard a su­bi de graves bles­sures lors d’une course.

« Les cou­reurs et les or­ga­ni­sa­teurs, nous sommes une grande fa­mille. On sait qu’il y a tou­jours des risques as­so­ciés à la course », s’est désolé le pré­sident du Fes­ti­val d’hiver de Ro­ber­val, Rus­sell Dion.

Ce der­nier ra­conte que l’ac­ci­dent est sur­ve­nu vers 14h30, alors qu’on dis­pu­tait une des der­nières courses de la jour­née. Mar­cel Savard a pris le gui­don d’une mo­to­neige de type Pro champ, les plus puis­santes qui évo­luent sur le Cir­cuit de vi­tesse mo­to­ri­sé. Ha­bi­tuel­le­ment, M. Savard évo­lue en for­mule 500 où les mo­to­neiges sont moins puis­santes. Peu après le dé­part, le cou­reur a per­du le contrôle de sa mo­to­neige qui a ef­fec­tué des ton­neaux. Une en­quête est en cours.

TOUT UN TRA­VAIL POUR MAIN­TE­NIR LES AC­TI­VI­TÉS

Le Grand Prix Des­jar­dins de Ro­ber­val a conti­nué d’at­ti­rer les cou­reurs de par­tout en pro­vince. Un cock­tail de pluie, grêle et vent a tou­ché les ac­ti­vi­tés. Mal­gré tout, Rus­sell Dion, pré­sident du Fes­ti­val d’hiver de Ro­ber­val, se di­sait sa­tis­fait du dé­rou­le­ment. Les bé­né­voles ont tra­vaillé d’ar­rache-pied pour main­te­nir de bonnes condi­tions de piste. Plu­sieurs cou­reurs se sont aus­si dé­pla­cés vers Ro­ber­val pour pou­voir courir alors qu’un évé­ne­ment a été an­nu­lé à Qué­bec.

Il y en a pour tous les goûts au Fes­ti­val d’hiver. Ga­gnant de la fi­nale en classe For­mule Pro 500, Fré­dé­ric Ville­neuve de Jon­quière a van­té la qua­li­té de la piste. Il en est à sa 4e sai­son. « J’ai une nou­velle ma­chine cette an­née et il nous a fal­lu re­faire des ajus­te­ments de A à Z. La mé­téo était au ren­dez-vous au­jourd’hui. On jouit d’une belle lar­geur de piste. On veut conti­nuer à bien per­for­mer dans la For­mule 500 et comme tout cou­reur, je rêve de faire la tran­si­tion vers la For­mule Champ », a-t-il avoué avant de re­joindre son équipe.

Un as­pect dont peu ont connais­sance à l’ar­ri­vée des deux pre­miers cou­reurs est la vé­ri­fi­ca­tion mé­ca­nique et tech­nique en plu­sieurs points du bolide. Cette vé­ri­fi­ca­tion concerne no­tam­ment le mé­lange d’es­sence, la lon­gueur des cram­pons de la che­nille, l’es­pa­ce­ment entre ces der­niers, entre autres.

(Photo TC Media – Jean-paul Asselin)

Fré­dé­ric Ville­neuve au gui­don du 666.

(Photo TC Media – Jean-paul Asselin)

La vé­ri­fi­ca­tion à l’ar­ri­vée du type d’es­sence uti­li­sée.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.