Le deuxième plus grand com­plexe fu­né­raire de la ré­gion

L'Etoile du Lac - - ACTUALITÉS - MA­RIE-EVE ROY re­dac­tion.dol­beau@tc.tc

Centre fu­né­raire Hé­bert de Ro­ber­val

RÉ­NO­VA­TIONS. Un an après avoir ac­quis le bâ­ti­ment, le Centre fu­né­raire Hé­bert de Ro­ber­val est sur le point d’ac­cueillir ses pre­miers clients dans un im­mense com­plexe dont le concept a été en­tiè­re­ment conçu par les pro­prié­taires, Da­niel Hé­bert et sa conjointe, Ca­ro­line Gou­let.

Au­cun dé­tail n’a été épar­gné dans la concep­tion du bâ­ti­ment qui abri­tait ja­dis le Sa­lon de quilles de Ro­ber­val.

« Le bâ­ti­ment est un concept en soi. Tout a été pen­sé afin que l’es­pace soit épu­ré et fa­cile d’uti­li­sa­tion. Qu’il y ait une ou deux fu­né­railles en même temps, la cir­cu­la­tion y se­ra fluide et agréable. La lu­mi­no­si­té a aus­si été ré­flé­chie afin de faire de l’en­droit un lieu des plus ac­cueillants », ex­plique Da­niel Hé­bert, pré­sident di­rec­teur gé­né­ral de l’en­tre­prise.

Avec une su­per­fi­cie de 12 000 pieds car­rés, il devient le deuxième plus grand com­plexe fu­né­raire au Sa­gue­nay-lac-saint-jean, après ce­lui ap­par­te­nant à la même fa­mille à Dol­beau­mis­tas­si­ni. Il com­porte deux salles d’ex­po­si­tion de 1200 pieds car­rés cha­cune avec des portes com­mu­ni­cantes pour dou­bler la su­per­fi­cie au be­soin, une cha­pelle pou­vant ac­cueillir 200 per­sonnes, une aire de re­pos, un co­lum­ba­rium à em­pla­ce­ments mul­tiples, une salle de ré­cep­tion, un la­bo­ra­toire, une salle de montre pour les cer­cueils, deux bu­reaux, une salle d’al­lai­te­ment et une salle de jeu an­nexée à la salle de ré­cep­tion.

« Il était im­por­tant pour nous de faire le maxi­mum pour rendre les gens confor­tables. Au­cun dé­tail n’a été épar­gné afin que ce centre de­vienne la ré­fé­rence en ma­tière de ser­vices fu­né­raires au Lac-saint-jean. C’est un mi­lieu très hu­main et nous vou­lons prendre soin des fa­milles. D’ailleurs, nous avons conçues toutes les pièces en car­rés pour ajou­ter à la convi­via­li­té. De plus, le co­lum­ba­rium est do­té d’un sys­tème de clé ma­gné­tique pour per­mettre aux fa­milles de vi­si­ter leurs êtres chers quand elles veulent », ajoute M. Hé­bert, qui a lui-même des­si­né les plans du nou­veau com­plexe.

DES IN­VES­TIS­SE­MENTS MA­JEURS

Même si Da­niel Hé­bert n’a pas vou­lu dé­voi­lé le mon­tant to­tal des in­ves­tis­se­ments, il avoue néan­moins que ceux-ci ont été ma­jeurs.

« Des sommes im­por­tantes ont été in­ves­ties dans ce pro­jet afin que nous de­meu­rions la ré­fé­rence en ma­tière de ser­vices fu­né­raires au Lac­saint-jean. Il est pri­mor­dial pour nous d’être à la fine pointe de la tech­no­lo­gie et de l’art de l’em­bau­me­ment contem­po­rain » af­firme M. Hé­bert.

À titre d’exemples, il men­tionne le co­lum­ba­rium qui est le seul au Sa­gue­nay-lac-saint-jean à avoir été conçu par Mau­so­lées Car­rier, tout en marbre et fait sur me­sure avec des vitres bom­bées et le la­bo­ra­toire, dont les équi­pe­ments SER­VICES FU­NÉ­RAIRES. Le Centre fu­né­raire Hé­bert de Ro­ber­val, qui ou­vri­ra of­fi­ciel­le­ment ses portes le 13 mars pro­chain, est fin prêt à prendre sa place dans la MRC du Do­maine-du-roy.

« Notre but pre­mier est d’assurer la pé­ren­ni­té des ser­vices fu­né­raires de ni­veau su­pé­rieur ici, en ré­gion, en bo­ni­fiant l’offre dé­jà exis­tante. Nous vou­lons per­mettre à nos fa­milles d’avoir ac­cès ici même à tous les ser­vices dont elles ont be­soin. Avec en­vi­ron 185 fu­né­railles à Ro­ber­val et les en­vi­rons par an­née, nous es­pé­rons faire notre marque dans le mi­lieu », sou­tient Da­niel Hé­bert, pré­sident di­rec­teur gé­né­ral de l’en­tre­prise.

Ce der­nier n’est pas seul au sein de l’en­tre­prise. Sa conjointe, Ca­ro­line Gou­let, est éga­le­ment co­pro­prié­taire et vice-pré­si­dente.

« Ce­la fait plus de 15 ans qu’elle col­la­bore avec moi. Forte de son ex­pé­rience dans le do­maine de la coif­fure, elle a su ap­por­ter une touche par­ti­cu­lière à la pré­sen­ta­tion des dé­funts. Main­te­nant, elle est res­pon­sable du sec­teur ad­mi­nis­tra­tif. Nous sommes très heu­reux de tra­vailler en­semble à la réus­site de cette en­tre­prise », men­tionne-t-il. sont à la fine pointe de la tech­no­lo­gie.

Toute la po­pu­la­tion est in­vi­tée à al­ler voir de plus près le Centre fu­né­raire Hé­bert de Ro­ber­val sa­me­di, le 11 mars pro­chain de 13h à 17h, à l’oc­ca­sion d’une jour­née portes ou­vertes.

UN PRO­JET DANS LA MIRE DE­PUIS 2003

Ce­la fait long­temps que la fa­mille Hé­bert veut s’éta­blir à Ro­ber­val, en fait, de­puis près de 15 ans que le pro­jet est dans l’air.

« Nous nous sommes mu­nis d’un cré­ma­to­rium en 2003 que nous avons ins­tal­lés à Ro­ber­val et nous as­su­rions le ser­vice pour tout le Lac-saint-jean. D’ap­por­ter le pro­grès en ré­gion a eu un im­pact ma­jeur pour les fa­milles, qui n’avaient plus à at­tendre pour ob­te­nir le ser­vice de cré­ma­tion. Nous avons des­ser­vi la po­pu­la­tion du Lac-saint-jean en pro­po­sant notre ser­vice à d’autres en­tre­prises fu­né­raires et il est main­te­nant le temps pour nous d’of­frir toute la gamme de ser­vices fu­né­raires avec nos nou­velles ins­tal­la­tions», ra­conte M. Hé­bert.

Ce der­nier est très confiant du suc­cès de son en­tre­prise.

« Quand les gens nous confient leurs êtres chers, ils sont as­su­rés d’ob­te­nir un ser­vice de haut ni­veau. J’ai confiance en la qua­li­té du tra­vail que nous fai­sons et en la qua­li­té des in­fra­struc­tures que nous avons à notre dis­po­si­tion », ter­mine-t-il. M.E.R.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.