Pré­sente dans 11 té­lé­vi­sions com­mu­nau­taires au Qué­bec

L'Etoile du Lac - - ACTUALITÉS - MA­RIE-EVE ROY re­dac­tion.dol­beau@tc.tc

Op­tion Ré­gions

MÉ­DIAS. L’émis­sion té­lé­vi­sée Op­tion Ré­gions de l’ex-dé­pu­té de Ro­ber­val, De­nis Trot­tier, a créé, pour sa pre­mière sai­son en ondes, un vé­ri­table en­goue­ment au sein des té­lé­vi­sions lo­cales de par­tout au Qué­bec.

En ef­fet, en plus de la Té­lé­vi­sion lo­cale de Dol­beau-mis­tas­si­ni, qui pro­duit l’émis­sion dans ses stu­dios, dix autres sta­tions dif­fusent Op­tions Ré­gions en Ou­taouais, sur la Côte-nord, à Port­neuf, Val­court, Fron­te­nac (Mon­tréal), Baiest-paul, Beau­ce­ville et dans les autres té­lé­vi­sions lo­cales au Sa­gue­nay-lac-saint-jean, à Sa­gue­nay, Ro­ber­val et Al­ma.

L’ani­ma­teur, De­nis Trot­tier, ne semble pas sur­pris de cet en­goue­ment. Au contraire, il croit que l’in­té­rêt des té­lé­vi­sions com­mu­nau­taires pour son pro­jet vient com­bler un be­soin au sein de la po­pu­la­tion.

« C’était le ré­sul­tat que je sou­hai­tais au dé­part et avec le nombre de té­lé­vi­sions qui em­barquent, ce­la me confirme que les gens re­con­naissent la qua­li­té de l’émis­sion, tant l’as­pect tech­nique que le conte­nu. Ce qu’on fait avec Op­tion Ré­gions, c’est du jour­na­lisme de so­lu­tions et ce­la n’existe pas ailleurs. Je crois même que ce­la peut prendre en­core de l’am­pleur », ex­plique M. Trot­tier.

Il ajoute que pour lui, qui est un an­cien en­sei­gnant en science po­li­tique, il s’agit d’une fa­çon d’édu­quer la po­pu­la­tion à la po­li­tique et de contrer le cy­nisme. —De­nis Trot­tier

« J’ai fait beau­coup de po­li­tique en tant que maire et dé­pu­té, mais si on veut faire avan­cer des idées, ce­la prend de la pé­da­go­gie. C’est la fa­çon que j’ai choi­sie pour ai­der les ré­gions à se dé­ve­lop­per. C’est ma fa­çon de faire un peu d’édu­ca­tion. Il faut dire qu’avec la té­lé­vi­sion comme mé­dium, on re­joint beau­coup de monde que dans une salle de classe », pour­suit-il.

La pre­mière sai­son de l’émis­sion ter­mi­ne­ra sa dif­fu­sion au prin­temps et pour le fu­tur, M. Trot­tier voit grand.

« Je veux qu’op­tion Ré­gions de­vienne un vrai mé­dia na­tio­nal avec des moyens. Je sou­haite éga­le­ment que ça conti­nue de s’étendre, car les ré­gions se­ront plus fortes en étant unies. Nous pourrons ain­si as­pi­rer à un nou­veau mo­dèle de dé­ve­lop­pe­ment axé sur la dé­cen­tra­li­sa­tion des pou­voirs », conclut-il.

UNE DEUXIÈME SAI­SON CONFIR­MÉE

Op­tion Ré­gions se­ra de re­tour sur les ondes de la Té­lé­vi­sion lo­cale de Dol­beau-mis­tas­si­ni et des autres té­lé­vi­sions qui en fe­ront la de­mande dès l’au­tomne 2017.

« Nous sommes fiers de notre belle col­la­bo­ra­tion avec M. Trot­tier et des ré­per­cus­sions qu’op­tion Ré­gions a à tra­vers le Qué­bec. C’est donc avec joie que nous avons une case ho­raire ré­ser­vée pour cette émis­sion dans notre pro­chaine grille », confirme An­drée-anne Bou­chard, co­or­don­na­trice de la Té­lé­vi­sion lo­cale de Dol­beau-mis­tas­si­ni.

Elle men­tionne aus­si avoir été sur­prise de consta­ter l’am­pleur du phé­no­mène et sou­tient que ce­la ne peut être que bé­né­fique pour les mé­dias lo­caux.

« Je crois qu’une telle ini­tia­tive peut contri­buer à re­do­rer l’image des mé­dias lo­caux à gran­deur du Qué­bec », ter­mine-t-elle.

(Pho­to gra­cieu­se­té – TVLDM9)

De­nis Trot­tier à la barre de son émis­sion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.