Tran­sac­tions ban­caires en ligne : avez-vous fait le saut?

L'Etoile du Lac - - LA UNE - HÉLÈNE GA­GNON he­lene.ga­gnon@tc.tc

FI­NANCES. In­ter­net a chan­gé bien des ma­nières de faire. Cer­taines en­tre­prises l’uti­lisent comme un ou­til afin de fa­ci­li­ter la vie de leurs clients. Par contre, les nom­breuses ar­naques qui sé­vissent sur la toile font que plu­sieurs per­sonnes sont ré­ti­centes à faire des tran­sac­tions en ligne.

Mé­lis­sa Ber­ge­ron, di­rec­trice de la succursale de la Banque Royale de Saint-fé­li­cien, sou­ligne qu’il n’y a que des avan­tages à uti­li­ser les ap­pli­ca­tions ban­caires afin de faire quelques tran­sac­tions cou­rantes et vé­ri­fier les soldes de ses comptes.

Rien n’est pris à la lé­gère. »

—Mé­lis­sa Ber­ge­ron

« Les gens craignent un manque de sé­cu­ri­té. Pour­tant, les sites sont hau­te­ment sé­cu­ri­taires. Il y a de nom­breux avan­tages à faire l’uti­li­sa­tion des ap­pli­ca­tions. Le pre­mier im­pact est une éco­no­mie de temps et d’ar­gent. Comme la sé­cu­ri­té est pri­mor­diale pour les ins­ti­tu­tions fi­nan­cières, il n’y a au­cune mé­fiance à avoir », men­tionne Mme Ber­ge­ron.

Ce vi­rage nu­mé­rique est là pour de­meu­rer afin que les clients des ins­ti­tu­tions fi­nan­cières fassent le saut. Les re­pré­sen­tants vont main­te­nant à la ren­contre des gens afin de par­ler des pos­si­bi­li­tés qu’offre le nu­mé­rique.

« Ha­bi­tuel­le­ment, le té­lé­char­ge­ment de

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.