Le pré­sident du syn­di­cat tem­père la por­tée des ré­so­lu­tions

L'Etoile du Lac - - ACTUALITÉS - SERGE TREM­BLAY serge.trem­blay@tc.tc

BLEUET. Le pré­sident du Syn­di­cat des pro­duc­teurs de bleuets du Qué­bec, Ghis­lain St-pierre, af­firme que la por­tée des ré­so­lu­tions adop­tées lors de l’as­sem­blée gé­né­rale doit être prise avec un peu de re­cul.

« Sur la ques­tion de la vé­ri­fi­ca­tion des coûts de trans­for­ma­tion, on va ame­ner ça à notre pro­chain c.a. et voir com­ment ça se pré­sente. Quant à l’em­bauche d’une firme d’avo­cats pour faire ces vé­ri­fi­ca­tions, c’est beau­coup moins sûr », men­tionne-t-il d’en­trée de jeu. Le c.a. n’est pas te­nu de suivre une ré­so­lu­tion à n’im­porte quel prix. »

—Ghis­lain St-pierre

Ghis­lain St-pierre pré­cise que les ache­teurs four­nissent dé­jà un en­semble de don­nées et qu’il est loin d’être cer­tain que l’on puisse al­ler plus loin dans le cadre de vé­ri­fi­ca­tions comme le sti­pule la ré­so­lu­tion adop­tée en as­sem­blée.

« Notre avo­cate nous dit que le tout doit faire l’ob­jet d’une en­tente et comme ce sont des en­tre­prises pri­vées, les ache­teurs veulent évi­dem­ment conser­ver un cer­tain nombre d’in­for­ma­tions pour eux. J’ai­me­rais bien moi aus­si ob­te­nir tous les chiffres, mais ils ont des droits », af­firme le pré­sident.

Ce­lui-ci croit qu’une par­tie de la grogne est at­tri­buable au faible prix de dé­part ob­te­nu lors de la der­nière sai­son du bleuet. À 30 cents la livre, une part im­por­tante des pro­duc­teurs de ne font tout sim­ple­ment pas leurs frais.

« Quand le prix était à 1$, on n’en­ten­dait per­sonne se plaindre. À 30 cents la livre, c’est une toute autre his­toire et plu­sieurs pro­duc­teurs sont dans une si­tua­tion très dif­fi­cile. C’est pour cette rai­son que notre prio­ri­té doit être sur la né­go­cia­tion pour ob­te­nir le meilleur prix pos­sible pour notre pro­duit », sou­tient Ghis­lain St-pierre.

La Conven­tion est d’ailleurs échue de­puis le 31 juillet 2016 et n’a tou­jours pas été re­nou­ve­lée. « Je ne peux pas dire que les né­go­cia­tions vont ron­de­ment. On a plu­sieurs choses à dé­battre. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.