Bienvenue à la mai­son Cubes éner­gie!

L'Etoile du Lac - - ACTUALITÉS -

AC­TI­VI­TÉ. Les mé­dias so­ciaux prennent ex­trê­me­ment de place dans nos vies. De­puis une se­maine, j’y vois beau­coup de com­men­taires né­ga­tifs au su­jet des fa­meux cubes éner­gie.

Plu­sieurs pa­rents dé­crivent cet évé­ne­ment comme étant le dé­bar­que­ment de la troi­sième guerre mon­diale dans leur vie ou comme une ma­chine éco­no­mique. Moi, j’ai le goût de leur dire : al­lez donc prendre une grande marche et pre­nez le temps de ré­flé­chir aux avan­tages di­rects que vous al­lez re­ti­rer de ce dé­fi en y par­ti­ci­pant en fa­mille!

Je vais être franche avec vous. Je n’ai sai­si que l’im­por­tance du mou­ve­ment en­tre­pris par Pierre La­voie qu’il y a trois ans. Pen­dant près de 6 ans, j’ai cou­vert l’évè­ne­ment de ma­nière mé­dia­tique, et ce, sans vé­ri­ta­ble­ment en com­prendre le mes­sage.

Au­jourd’hui, je sais que j’ai un rôle im­por­tant à jouer dans cette aven­ture, et ce, au­tant pour mon bien-être que ce­lui de mes en­fants. Je ne rou­le­rais ja­mais 1000 km aux cô­tés de Pierre La­voie, mais je veux en rou­ler le plus long­temps pos­sible aux cô­tés de mes trois en­fants. Voi­là la rai­son prin­ci­pale qui me mo­tive à m’en­ga­ger dans le pro­ces­sus des Cubes éner­gie.

C’est une ex­pé­rience po­si­tive. Il faut juste être prêt à re­le­ver le dé­fi. Si vous n’êtes pas ac­tifs, ef­fec­ti­ve­ment que votre corde sen­sible peut être écor­chée quand le pe­tit li­vret entre dans votre mai­son. Il y a une tonne d’avan­tages à faire la col­lecte des cubes éner­gie.

POUR S’AN­CRER DANS UN MODE DE VIE SAIN

Bou­ger plus et man­ger mieux qu’ils disent. Il y a un mot que j’aime bien : mo­dé­ra­tion. Rien ne sert de faire des chan­ge­ments dras­tiques, car vous ris­quez d’aban­don­ner. Votre en­fant vous ré­clame trois bis­cuits cho­co­lat « full » crème et bien pour­quoi ne pas pas­ser à un bis­cuit et l’ac­com­pa­gner d’un fruit. C’est des choses simples qui pour­ront faire une dif­fé­rence. Même chose pour le sport, après le re­pas, une pe­tite marche en fa­mille de 15 mi­nutes pour di­gé­rer le re­pas, ce n’est pas sor­cier.

PRENDRE LE TEMPS

C’est l’une des cri­tiques que j’ai lues le plus sou­vent en­vers le mou­ve­ment. « On n’a pas le temps. » Et bien, il faut le prendre. C’est du temps de qua­li­té pour soi, mais éga­le­ment pour notre fa­mille. Un mo­ment pri­vi­lé­gié lors du­quel on ren­force les liens avec notre en­fant.

L’ac­ti­vi­té phy­sique crée une dé­pen­dance. On en veut tou­jours plus. On marche 1 km une jour­née et bien on sou­haite mar­cher 100 mètres de plus le len­de­main. On ré­colte nos mé­dailles per­son­nelles.

Quand on at­tend nos ob­jec­tifs, on est fier. Pour­quoi ne pas faire de l’ac­ti­vi­té phy­sique un mo­ment afin de va­lo­ri­ser notre en­fant? Un ou­til de ren­for­ce­ment po­si­tif pour qu’il ap­prenne à être heu­reux de ses ef­forts, et ce, même s’il n’y a pas de tro­phée en fin de compte.

POUR ÊTRE HEU­REUX

Les Cubes éner­gie, c’est quoi après tout? Une oc­ca­sion de pas­ser un mo­ment de plus en fa­mille autre que de­vant la té­lé­vi­sion ou un jeu de so­cié­té. D’être heu­reux de prendre l’air après une jour­née de tra­vail au bu­reau ou bien une jour­née à l’école.

Dans toutes les lignes pré­cé­dentes, je n’ai ja­mais fait men­tion de la grande ré­com­pense pro­mise par le Grand Dé­fi Pierre La­voie, car se­lon moi la grande ré­com­pense, ce n’est pas elle. Re­ti­rer tout le fla­fla, vous al­lez trou­ver le prix le plus ins­pi­rant : de bons mo­ments en fa­mille. Et si vous ap­pli­quez les prin­cipes de base des Cubes éner­gie au-de­là du mois de mai, je vous en pro­mets pour long­temps.

(Pho­to TC Me­dia – ar­chives)

Pas be­soin de pé­da­ler 1000 ki­lo­mètres aux cô­tés de Pierre La­voie pour être en forme.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.