Rap­pel des évé­ne­ments

L'Etoile du Lac - - ACTUALITÉS -

Dé­cès d’un che­val

Le di­manche 28 mai, la nou­velle de la mort d’un che­val lors d’une com­pé­ti­tion de ro­déo à Saint-tite a fait grand bruit. Après que son cow­boy ait été éjec­té, il a ef­fec­tué une chute s’in­fli­geant des dom­mages à la moelle épi­nière. L’or­ga­ni­sa­tion a rap­pe­lé que toutes les me­sures sont prises pour as­su­rer le bien-être des ani­maux.

Pro­cé­dures ju­di­ciaires

Avant même le dé­cès du che­val, le pro­fes­seur de droit Alain Roy a dé­po­sé des pro­cé­dures ju­di­ciaires pour em­pê­cher la te­nue du ro­déo de Mon­tréal pré­vu lors des fêtes du 375e an­ni­ver­saire qui doit avoir lieu du 24 au 27 août. Il se base sur la Loi sur le bien-être et la sé­cu­ri­té de l’ani­mal adop­tée en 2015 par le gou­ver­ne­ment du Qué­be­cé

« Nous sommes à la première étape du pro­ces­sus ju­di­ciaire. Sur dif­fé­rentes tri­bunes, Alain Roy a af­fir­mé qu’il al­lait tes­ter les li­mites de la loi. L’in­jonc­tion vise à in­ter­dire le ro­déo à Mon­tréal pré­vu du 24 au 27 août. Nous pre­nons le dos­sier plus qu’au sé­rieux. On va se dé­fendre parce que ça fait 50 ans que ça va bien. […] On veut aus­si pré­ser­ver l’ac­ti­vi­té cultu­relle et éco­no­mique de 50 autres ro­déos au Qué­bec », men­tionne le di­rec­teur gé­né­ral du Fes­ti­val wes­tern de Saint-tite, Pascal La­fre­nière.

« On nous at­taque avec des pré­somp­tions. Ça se­ra aux gens de dé­mon­trer que les ani­maux dans les ro­déos sont mal­trai­tés et qu’on contre­vient à la loi. On a pris les meilleurs avo­cats dis­po­nibles parce que c’est clair qu’on joue notre sur­vie. S’il n’y a pas de ro­déos, il n’y a pas de Fes­ti­val wes­tern de Saint-tite », sou­ligne-t-il. Avec la col­la­bo­ra­tion de Pa­trick Vaillan­court, Hebdo Saint-mau­rice

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.