Faire de la fo­rêt bo­réale un al­lié

L'Etoile du Lac - - SPORTS - HÉ­LÈNE GAGNON he­lene.gagnon@tc.tc

Pro­jet de sen­tier mul­ti­fonc­tion­nel

DÉ­VE­LOP­PE­MENT. Le Qué­bec compte quelques grands sen­tiers de ran­don­née. Les Tra­ver­sées de la Gas­pé­sie et de Char­le­voix sont cer­tai­ne­ment les plus po­pu­laires, car elles per­mettent aux ran­don­neurs de dé­cou­vrir l’ar­rière-pays. Le Club Vé­lo 2 Max et plu­sieurs ac­teurs du mi­lieu tra­vaillent afin de do­ter le Do­maine-du-roy d’un sen­tier mul­ti­fonc­tion­nel.

Créée l’au­tomne der­nier, la table a pour mis­sion de po­si­tion­ner la MRC comme un pôle at­trac­tif pour les sen­tiers de vé­lo de mon­tagne et mul­tiu­sages. Le prin­ci­pal ob­jec­tif de cette or­ga­ni­sa­tion est de créer, à tra­vers la fo­rêt bo­réale, un lien in­té­gra­teur entre les mu­ni­ci­pa­li­tés de Lac-bou­chette et de La Do­ré, en pas­sant par le ter­ri­toire de Saint-fran­çois-de-sales, de Chambord, de Ro­ber­val, de Sainte-hed­widge, de Saint-prime, de Saint-fé­li­cien et peut-être même de Saint-an­dré. Ac­tuel­le­ment, le pro­jet vise la pra­tique du vé­lo de mon­tagne et éven­tuel­le­ment pour d’autres usages.

« Nous avons der­niè­re­ment confié un man­dat à l’en­tre­prise Ser­fo­tec afin qu’elle puisse ré­pondre à plu­sieurs de nos ques­tions. On est dans une phase de pré­fai­sa­bi­li­té. On a be­soin de ré­ponses afin de voir à quoi notre pro­jet pour­ra res­sem­bler et sur­tout sa­voir s’il est réa­li­sable », sou­ligne Jean­not Trem­blay du Co­mi­té ad hoc ter­ri­to­rial et Vé­lo 2 Max. Les membres du co­mi­té sont conscients que ce type de pro­jet en lien avec le dé­ve­lop­pe­ment du­rable peut être ga­rant de suc­cès et peut ap­por­ter des re­tom­bées in­té­res­santes dans les mu­ni­ci­pa­li­tés im­pli­quées.

« Il y a des com­pa­rables à tra­vers la pro­vince. Notre ter­ri­toire a éga­le­ment cet im­mense po­ten­tiel. Dans les der­nières an­nées, la ré­gion a fait du tou­risme d’aven­ture et éco­tou­risme son cré­neau d’ex­cel­lence. Notre pro­jet cadre par­fai­te­ment avec cette vi­sion. Pour que ça fonc­tionne, on doit tra­vailler en­semble, car l’ob­jec­tif est éga­le­ment que chaque com­mu­nau­té tire pro­fit de cette in­fra­struc­ture », men­tionne M. Trem­blay.

PAR­TE­NAIRES

Le co­mi­té éla­bore un do­cu­ment de tra­vail et dé­jà plu­sieurs par­te­naires confir­més ou po­ten­tiels ont été ren­con­trés ou le se­ront pro­chai­ne­ment. L’étude de pré­fai­sa­bi­li­té tech­nique se­ra réa­li­sée au mon­tant de 24 500 $. Elle consis­te­ra à dres­ser un por­trait réel et po­ten­tiel des sen­tiers si­tués dans les mu­ni­ci­pa­li­tés concer­nées. Ce por­trait per­met­tra au co­mi­té de tra­vail d’avoir une meilleure pers­pec­tive de dé­ve­lop­pe­ment et confir­me­ra éga­le­ment si les tra­vaux se pour­sui­vront.« L’étude va nous ai­der à cla­ri­fier le tra­cé, les liens exis­tants, les liens à dé­ve­lop­per ain­si qu’à cla­ri­fier l’as­pect mul­tiu­sage. Nous ve­nons d’at­ta­cher le fi­nan­ce­ment pour l’oc­troi de ce man­dat. Dans les pro­chaines se­maines, nous irons en dis­cu­ter avec les élus afin de leur faire part de ce pro­jet et de nos in­ten­tions de tra­vailler de con­cert avec le mi­lieu», conclut Jean­not Trem­blay.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.