Fé­li­pé St-laurent « chille » au Lac-saint-jean

L'Etoile du Lac - - CULTUREL - HÉ­LÈNE GA­GNON he­lene.ga­gnon@tc.tc

TÉ­LÉ­VI­SION. « Chil­ler » au Lac-saint-jean c’est pos­sible ? C’est l’ani­ma­teur de Zeste.tv, Fé­li­pé St-laurent, qui a eu le man­dat de sillon­ner la ré­gion, mais éga­le­ment tout le Qué­bec afin de dé­ni­cher les bonnes adresses, mais éga­le­ment des ac­ti­vi­tés ex­cep­tion­nelles afin de pro­fi­ter de la vie.

Pen­dant deux sai­sons, Fé­li­pé a ani­mé « Le pimp de la sau­cisse » où on le voyait dans sa vie d’en­tre­pre­neur sillon­ner la ré­gion mé­tro­po­li­taine. Zeste.tv lui a confié un man­dat différent cette fois-ci avec l’émis­sion « Chil­ler au Qué­bec avec Fé­li­pé ». Son ter­rain de jeux s’est agran­di et il part à la dé­cou­verte de 13 ré­gions du Qué­bec.

«Tout est ba­sé sur la ren­contre. Des amis ou des amis d’un ami, c’est donc eux qui nous or­ga­nisent. Je ne veux pas faire des trucs qui se sont dé­jà faits maintes fois à la té­lé. On veut faire des trucs ori­gi­naux qui sont en de­hors du cadre tra­di­tion­nel. Je suis quel­qu’un qui aime le monde. Je suis pas­sion­né et on re­cherche des gens qui le sont tout au­tant », men­tionne Fé­li­pé.

L’ani­ma­teur sou­ligne que Zeste.tv lui donne beau­coup de li­ber­té quant aux lieux à vi­si­ter.

« J’étais vrai­ment ex­ci­té de ve­nir au lac. Je connais un peu plus le Sa­gue­nay. J’avais dé­jà fait un ar­rêt à la Mi­cro­bras­se­rie du Lac-saint-jean et mis mes pieds dans le lac à Saint-gé­déon, sans plus. Je viens de Mon­tréal et de­puis que je suis tout pe­tit, j’en­tends les gens dirent : "Hey ! Le lac… le lac". On parle de votre ac­cent, qu’il y a huit filles pour un gars, pis que ça vire des "brosses". Par contre, quand on met les pieds ici, ce qui nous frappe, c’est le fait que les gens sont vrai­ment sym­pa­thiques », men­tionne Fé­li­pé.

DU VRAI

Bien que les re­cher­chistes aient mon­té des dos­siers sur cha­cune des destinations, Fé­li­pé St-laurent men­tionne qu’il n’en fait pas une lec­ture com­plète afin de lais­ser place à la spon­ta­néi­té.

« S’il y a une chose qui me fa­tigue à la té­lé, c’est jus­te­ment quand c’est trop ar­ran­gé. C’est qué­taine! Sou­vent, c’est dans le mo­ment pré­sent qu’on peut trou­ver un pe­tit quelque chose de vrai et d’unique. Quand je dé­barque dans une ville, je veux qu’on m’amène vers les bonnes adresses et si le lieu ne se trouve pas sur la feuille, je vais être 1000 fois plus heu­reux. Mon équipe de tour­nage est très ou­verte à ces chan­ge­ments ra­pides », men­tionne-t-il.

TEM­PÉ­RA­TURE IDÉALE

C’est au prin­temps 2018 que l’émis­sion « Chil­ler au Qué­bec avec Fé­li­pé » se­ra dif­fu­sée.

« On est vrai­ment chan­ceux, on a eu du beau temps. Ce­la nous per­met de mettre bien en va­leur la ré­gion. Mais, l’élé­ment dé­ter­mi­nant est dé­fi­ni­ti­ve­ment les ren­contres. Les gens mettent la main à la pâte, ils sont gen­tils et très gé­né­reux. Nous, ça fa­ci­lite énor­mé­ment notre tra­vail », lance-t-il.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.