Un livre ai­dant à faire le deuil d’un proche

Mo­nique Sé­guin s’est tou­jours in­té­res­sée aux rêves. Sa pas­sion est à l’ori­gine d’un livre in­té­res­sant pa­ru ré­cem­ment chez Flam­ma­rion.

L'Etoile - - SORTIES WEEK-END - PAR YANICK MI­CHAUD ymi­chaud@heb­dos­du­su­roit.com

Les rêves en fin de vie, ce sont le fruit d’un dur la­beur et de mil­liers d’heures de prise de notes par cette tra­vailleuse de la Ré­si­dence de soins pal­lia­tifs de l’Ouest-de-l’Île. « Tout le monde rêve, mais nous ne sommes pas tous ca­pables de nous rap­pe­ler nos rêves. Dans le cadre de­mon tra­vail, des gens me contaient leurs rêves, que je no­tais. Puis j’ai fait des pa­ral­lèles avec ce qu’ils vi­vaient. J’es­sayais de voir le scé­na­rio et je de­man­dais aux pa­tients de me conter leurs rêves. D’une fois à l’autre, j’étais tou­jours aus­si fas­ci­née », ex­plique Mo­nique Sé­guin, ré­si­dente de Pin­court.

En 2007, forte de ses cen­taines de pages de notes, Mo­nique Sé­guin s’est mise au tra­vail en com­pa­gnie de l’au­teure Ni­cole Grat­ton. « Ça a été une belle ren­contre. Ni­cole m’a dit « Tu me fais pleu­rer », et moi je lui ai ré­pon­du que les gens de­vaient sa­voir. Ce livre peut ser­vir aux gens comme il m’a ser­vi d’ou­til d’in­ter­ven­tion. C’est un moyen de com­mu­ni­ca­tion pour les fa­milles. Elles savent ce que leurs proches vivent, et c’est em­bal­lant », ex­plique celle qui a lan­cé son livre en oc­tobre et qui a vé­cu son pre­mier Sa­lon du livre en no­vembre.

Su­jet dé­li­cat

Les rêves en fin de vie ra­content une cen­taine de rêves fa­ci­li­tant la grande tra­ver­sée. La plu­part sont de per­sonnes main­te­nant dé­cé­dées.

Mo­nique Sé­guin ad­met d’em­blée qu’il s’agit d’un su­jet dé­li­cat. « Ce n’est pas tout le monde qui est à l’aise avec la mort. Il y a des gens qui se­ront ré­ti­cents à lire ce livre, parce qu’ils ont peur de la mort. C’est un thème au­da­cieux, mais je le vois comme un ou­til pour faire son deuil, jus­te­ment. Il y a de belles choses là-de­dans. Ça ré­con­forte les gens, les fa­milles en deuil, ex­plique l’au­teure, ori­gi­naire de Vau­dreuilDo­rion. Ce fut tou­te­fois un beau et grand pro­jet. Les com­men­taires sont très in­té­res­sants; j’en suis fière. »

Elle dit ce­pen­dant igno­rer si un se­cond tome se­ra pu­blié. « Je di­gère en­core. Écrire un livre, c’est beau­coup de tra­vail, mais je vais peut-être ex­plo­rer la pro­gres­sion du rêve. J’in­siste pour faire voir aux gens que le rêve est un ou­til ai­dant en pé­riode de deuil », conclut Mo­nique Sé­guin, dont le livre est en vente dans de nom­breuses li­brai­ries de la ré­gion.

PHOTO STÉ­PHANE FOR­TIER

Mo­nique Sé­guin parle d’un thème dé­li­cat et d’un pro­jet am­bi­tieux, mais d’un ou­til pra­tique pour les gens vi­vant un deuil.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.