Pour­quoi ne pas en in­ven­ter!

His­toire des pré­noms

L'Etoile - - ACTUALITÉ - PAR STÉ­PHANE FOR­TIER sfor­tier@heb­dos­du­su­roit.com

VAU­DREUIL-DO­RION— Dans un ré­cent ar­ticle, il était ques­tion des pré­noms les plus po­pu­laires de la se­conde moi­tié du siècle, se ca­rac­té­ri­sant no­tam­ment par le re­tour de vieux pré­noms.

Cette ten­dance se pour­suit de­puis le dé­but du siècle avec les William, Sa­muel, Ga­briel, Xa­vier, Za­cha­rie et Jé­ré­mie chez les gar­çons et Sa­rah, Ca­mille et Émi­lie chez les filles. Jade est un bon exemple de pré­nom ori­gi­naire de l’Orient. Pierre pré­cieuse orien­tale, le jade a ins­pi­ré un pré­nom vers 1970, d’abord en An­gle­terre puis en France. Sa po­pu­la­ri­té a mon­té en flèche au Qué­bec, comme pour les autres pré­noms ins­pi­rés de pierres pré­cieuses.

Tou­te­fois, William (2,1 % des gar­çons) et Mé­gane (1,4 % des filles) oc­cupent le pre­mier rang des pré­noms les plus po­pu­laires en 2007. William, qui par­ta­geait le pre­mier rang avec Sa­muel en 2000, est le pré­nom le plus po­pu­laire de­puis 2002. Le nombre de Na­than aug­mente aus­si, au point où il est don­né plus sou­vent ici qu’aux États-Unis, dans une pro­por­tion de 1,8% contre 0,7%. Il est un dé­ri­vé de Jonathan.

Mé­gane est le pré­nom fé­mi­nin le plus po­pu­laire de­puis 2000, sauf en 2006, où Léa l’a dé­trô­né. Ro­sa­lie et Co­ra­lie ont éga­le­ment le vent dans les voiles.

Créer des pré­noms

De plus en plus, on sou­haite se dé­mar­quer des autres. On veut être ori­gi­nal. On a l’im­pres­sion d’avoir épui­sé tous les pré­noms? Pour­quoi ne pas en in­ven­ter! « On as­siste au­jourd’hui au re­tour des vieux pré­noms », de dire Nor­mand Ber­ge­ron, cu­ré des pa­roisses Très-Sainte-Tri­ni­té, Saint-Mi­chel et Pointe-des-Cas­cades. Les pa­rents dé­si­rent que leurs en­fants aient un pré­nom dif­fé­rent, ex­plique-t-il.

Ain­si, on voit ap­pa­raître des pré­noms à la gra­phie ori­gi­nale. Comme Na­tha­ly, Na­ta­ly ou en­core Ysa­bel. On écrit Ka­rine ou Carine, Ca­role-Anne et Ca­ro­lane. On écrit Sté­phan ou Sté­fan, ou en­core Yan­nick, Yanick et même Ya­nik. Za­cha­rie et Jé­ré­mie s’écrivent le plus sou­vent avec un y. On ob­serve éga­le­ment Fé­lix et Fé­liks, ou Mé­gane etMé­ghanne.

On voit éga­le­ment ap­pa­raître des noms com­bi­nés comme Eli­sa­belle, Me­ro­lise, Sa­ra­belle, Zoé­mie, ou en­core Hu­go­vik, Sa­mi­nou et Sa­ra­lie. On voit aus­si des Es­ty, Har­per, Mc Vic­tor, Fi­del, Da­nish, Di­va, Con­do­lez­za, Sa­diq. Les noms po­pu­laires dans les an­nées 50 et 60 se sont per­dus de­puis long­temps. En 2007, les Syl­vie, Ro­ger, Ré­jean et Gilles étaient ra­re­ment don­nés.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.