Mi­chel Val­lée dé­borde d’idées pour Vau­dreuil-Do­rion

Nou­veau di­rec­teur du ser­vi­ce­mu­ni­ci­pal Art et culture

L'Etoile - - UNE DOUCE MÉMOIRE ÉTOILE M’A DIT - PAR MARIE-JA­CINTHE RO­BERGE mj­ro­berge@heb­dos­du­su­roit.com

En poste de­puis le 5 oc­tobre der­nier comme di­rec­teur du ser­vice Arts et culture de Vau­dreuil-Do­rion, Mi­chel Val­lée est en­thou­sias­mé des dé­fis qui se pré­sentent à lui. Âgé de seule­ment 40 ans, Mi­chel Val­lée pos­sède un par­cours im­pres­sion­nant de réa­li­sa­tions dans les do­maines cultu­rel et tou­ris­tique. Ce­lui qui a été huit ans di­rec­teur du Mu­sée de so­cié­té des Deux-Rives de Sa­la­ber­ry-de-Val­ley­field est re­con­nu au Qué­bec, et même en Eu­rope, pour ses ini­tia­tives cultu­relles ori­gi­nales. Les yeux brillants et la tête en ébul­li­tion, il en­tend of­frir aux gens de Vau­dreuil-Do­rion une ville où tous ont le sen­ti­ment de vivre dans la même com­mu­nau­té et où tous vivent la culture au quo­ti­dien. « Nous avons l’im­mense pri­vi­lège de tra­vailler dans un do­maine qui donne du bon­heur aux gens. Il ne faut ja­mais l’oublier et il ne faut pas se prendre au sé­rieux », lan­cet-il d’en­trée de jeu.

Culture pour tous

Pour Mi­chel Val­lée, la culture peut être écla­tée, co­lo­rée sans li­mites, tout en de­meu­rant quelque chose de très pro­fes­sion­nel, re­con­nu et re­mar­quable. Se­lon lui, elle n’est ab­so­lu­ment pas ré­ser­vée à une élite. C’est ce qu’il en­tend trans­mettre aux ci­toyens de Vau­dreuil-Do­rion. « Je suis loin d’être un pu­riste; j’aime au­tantMa­rie-Élaine Thi­bert que l’opé­ra et DJ cham­pion, illustre-t-il. Je suis is­su de la culture po­pu­laire et je suis un grand pas­sion­né. J’ap­porte donc avec moi une phi­lo­so­phie d’in­ter­ven­tion cultu­relle dif­fé­rente. »

Alors qu’il sa­lue le tra­vail re­mar­quable de sa pré­dé­ces­seure, Mi­chèle Du­puis, qui s’est gran­de­ment consa­crée à la pré­ser­va­tion du pa­tri­moine bâ­ti et his­to­rique de Vau­dreuilDo­rion, Mi­chel Val­lée en­tend main­te­nant di­ri­ger la po­pu­la­tion vers autre chose : « Jus­te­ment parce qu’elle a ac­com­pli ce tra­vail co­los­sal avant­moi, je peux me concen­trer à faire de la culture un pré­texte pour créer des lieux de ren­contres gran­dioses entre la po­pu­la­tion et les ar­tistes. »

Culture mé­dia­trice

En dé­cri­vant cette in­ten­tion d’in­ter­pel­ler la po­pu­la­tion à vivre la culture de pair avec les ar­tistes, Mi­chel Val­lée dé­crit les bases de la mé­dia­tion cultu­relle, un prin­cipe d’in­ter­ven­tion dont il est pré­cur­seur au Qué­bec. « Dans la mé­dia­tion cultu­relle, le pu­blic ne fait pas qu’as­sis­ter, mais il est aus­si ac­teur de la culture, ex­plique-t-il. Et pour ça, il n’est pas né­ces­saire d’être ar­tiste. C’est sim­ple­ment une fa­çon de faire qui amène les gens à faire par­tie in­té­grante des ex­po­si­tions, des spectacles, des heures de conte pour en­fants, etc. » Quand il dit vou­loir rendre la culture ac­ces­sible et vi­vante pour tous, Mi­chel Val­lée est sé­rieux… Se­lon lui, la culture se­ra tou­jours une fa­çon de créer une co­hé­sion so­ciale. À l’ave­nir, il veut donc tout mettre en oeuvre pour que les gens se parlent et aient le sen­ti­ment de vivre dans la même ville. « Le but ul­time est de créer une mé­moire et une iden­ti­té com­munes pour les ci­toyens. C’est à par­tir de sou­ve­nirs com­muns qu’on se forge une com­mu­nau­té », sou­ligne-t-il.

In­con­tour­nable

Mi­chel Val­lée se ré­jouit au­jourd’hui d’être en poste à Vau­dreuil-Do­rion et de consta­ter que les élus croient en sa vi­sion. « La culture à Vau­dreuil-Do­rion est as­sise sur une chaise so­lide. Les élus croient en la né­ces­si­té d’al­ler en­core plus loin et sont là pour m’ap­puyer, même avec des pro­jets in­no­va­teurs et in­usi­tés », in­dique-t-il, re­con­nais­sant.

Il sa­lue le fait que les au­to­ri­tés mu­ni­ci­pales ont cru en sa pas­sion, soit faire de la culture pro­fes­sion­nelle avec un conte­nu com­mu­nau­taire. « L’art concerne tout le monde. Il est tout à fait non com­pé­ti­tif et per­met de tou­cher des émo­tions qu’on ne pour­rait ver­ba­li­ser. C’est pour­quoi Vau­dreuilDo­rion, à l’ave­nir, ten­dra vers une vraie dé­mo­cra­ti­sa­tion de la culture », se sa­tis­fait-il.

Le pas­sion­né et dy­na­mi­queMi­chel Val­lée, en­tou­ré de son équipe, tra­vaille ac­tuel­le­ment à la pro­gram­ma­tion Arts et Culture 2010. Il pro­met aux ré­si­dents des pro­jets ma­gis­traux et des ac­ti­vi­tés tout à fait ori­gi­nales. « On ne peut in­no­ver si l’on ne sait pas ce qui se fait ailleurs, mais on fe­ra tou­jours dif­fé­rent des autres, à notre image », conclut-il, le re­gard amu­sé.

PHOTO PAS­CALE LÉ­VESQUE

Mi­chel Val­lée est le pre­mier dans le monde à avoir fait de la mu­séo­lo­gie d’in­ter­ven­tion so­ciale au­près de jeunes en dif­fi­cul­té. Il re­vient d’ailleurs d’un congrès à Lyon, où il avait été in­vi­té à trans­mettre son ex­per­tise.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.