La MRC dé­cerne son tout pre­mier prix Rey­nald-Pi­ché

Afin de sou­li­gner l’ex­cel­lence cultu­relle dans Beau­har­nois-Sa­la­ber­ry

L'Etoile - - SORTIES WEEK-END - (M.-J.R.)

La MRC de Beau­har­nois-Sa­la­ber­ry et son con­seil de la culture se ré­jouissent de dé­cer­ner à Rey­nald Pi­ché lui-même leur tout pre­mier prix de la culture et du pa­tri­moine, des­ti­né à re­con­naître l’ex­cel­lence cultu­relle sur leur ter­ri­toire. Ce prix, bap­ti­sé prix Rey­nald-Pi­ché en l’hon­neur de l’ar­tiste, se­ra at­tri­bué chaque an­née par la MRC en hom­mage à des ar­ti­sans et ar­tistes s’étant illus­trés de fa­çon ex­cep­tion­nelle dans leur do­maine d’ex­pres­sion. Le pre­mier lau­réat, le Co­teau­la­cois Rey­nald Pi­ché, a for­te­ment­mar­qué la vie ar­tis­tique dans la ca­pi­tale duSu­roît et ailleurs.

Choix in­con­tes­té

Se­lon Guy Long­tin, co­or­don­na­teur des com­mu­ni­ca­tions de laMRC, le choix d’as­so­cier le nom de Rey­nald Pi­ché à l’ap­pel­la­tion du prix a fait l’una­ni­mi­té au sein du con­seil de la culture de laMRC. « Ce­la a été un choix in­con­tes­té pour tous. L’en­semble de l’oeuvre de cet ar­tiste émé­rite et ré­pu­té est re­con­nu sur la scène non seule­ment ré­gio­nale, mais éga­le­ment in­ter­na­tio­nale », sou­ligne-t-il au nomde tous.

Grande re­nom­mée

En plus d’avoir en­sei­gné plus de 30 ans les arts plas­tiques au col­lège de Val­ley­field, ce di­plô­mé de l’École des Beaux-Arts de Mon­tréal a fait sa marque sur la scène ar­tis­tique et cultu­relle. Ses oeuvres peuvent no­tam­ment être ap­pré­ciées aux mai­sons du Qué­bec à Paris, à Londres et àMi­lan. Par ailleurs, plu­sieurs de ses réa­li­sa­tions ornent de nom- breux édi­fices pu­blics, que ce soit le com­plexeDes­jar­dins ou l’École po­ly­tech­nique de Mon­tréal ou en­core le centre hos­pi­ta­lier du Su­roît, le col­lège de Val­ley­field et la place pu­blique de­vant l’Hô­tel Pla­za Val­ley­field. À cet en­droit, les pas­sants peuvent ad­mi­rer Le Souffle d’Éole, sculp­ture réa­li­sée conjoin­te­ment avec l’ar­tiste Denis Poi­rier.

De plus, on trouve les oeuvres de Rey­nald Pi­ché au sein de nom­breuses col­lec­tions pri­vées et pu­bliques, no­tam­ment auMu­sée d’art contem­po­rain de Mon­tréal, auMu­sée des Beaux-Arts de Qué­bec, à l’Uni­ver­si­té de Mon­tréal, auMu­sée de Jo­liette et à l’Uni­ver­si­té Saint-Paul, àOt­ta­wa.

Rayon­ne­ment cultu­rel

Par ce prix sou­li­gnant l’ex­cel­lence cultu­relle, la MRC de Beau­har­nois-Sa­la­ber­ry ré­pond par­fai­te­ment aux ob­jec­tifs de sa po­li­tique cultu­relle adop­tée en 2000. Pour les membres du con­seil de la culture de laMRC, il s’agit-là d’une belle réus­site. « En­plusde contri­buer au rayon­ne­ment de la com­mu­nau­té ar­tis­tique et cultu­relle, ce prix ren­force le sen­ti­ment d’ap­par­te­nance et pro­meut la connais­sance de la culture lo­cale et ré­gio­nale », conclut Guy Long­tin, qui, de pair avec tous les pro­ta­go­nistes de cette dé­marche, sou­haite longue vie au­prix Rey­nald-Pi­ché.

PHOTOTHÈQUE

L’ar­tiste lau­réat Rey­nald Pi­ché, au centre, ac­com­pa­gné de son épouse, Claire, et de Ré­jean Beau­lieu, pré­fet sup­pléant de laMRC et membre élu du con­seil de la culture.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.