Ça com­mence dans deux se­maines

Cours de conduite obli­ga­toires

L'Etoile - - ACTUALITÉ - STÉ­PHANE FOR­TIER JOUR­NA­LISTE sfor­tier@heb­dos­du­su­roit.com

VAU­DREUIL-SOU­LANGES — La nou­velle loi ren­dant les cours de conduite obli­ga­toires en­tre­ra en vi­gueur le 17 jan­vier pro­chain.

Cette loi de­vait être en vi­gueur le 25 oc­tobre 2009, mais les écoles de conduite ju­geaient ne pas avoir suf­fi­sam­ment de temps pour sa­tis­faire la nou­velle for­ma­tion. En outre, le CAA Qué­bec et l’As­so­cia­tion qué­bé­coise du trans­port et des routes, res­pon­sable de l’ac­cré­di­ta­tion des écoles, avaient de­man­dé le re­port de l’en­trée en vi­gueur de cette loi.

Ce dé­lai de trois mois a no­tam­ment per­mis aux en­sei­gnants de re­ce­voir la for­ma­tion né­ces­saire à l’ap­pli­ca­tion des nou­velles normes. « L’ap­proche a chan­gé, tant du cô­té de la théo­rie que du cô­té pra­tique, de dire Jean-Yves La­londe, pro­fes­seur à l’école de conduite Lau­zon de Vau­dreuilDo­rion. La for­ma­tion, qui s’éta­le­ra sur 13 mois, était de huit mois. Les élèves de­vront faire beau­coup de tra­vail de re­cherche. »

Les jour­nées de théo­rie se­ront rem­pla­cées par des ses­sions de deux heures de théo­rie, le reste du temps étant consa­cré à du tra­vail per­son­nel. En fait, il s’agit d’un cours théo­rique di­vi­sé en phases. Dans la pre­mière phase, on compte 10 heures de théo­rie, soit cinq blocs de deux heures, après quoi l’élève se­ra éva­lué par l’école. Il de­vra avoir ter­mi­né un mois de for­ma­tion avant d’ob­te­nir son per­mis d’ap­pren­ti. Après 10 mois de for­ma­tion, il pour­ra su­bir son exa­men théo­rique de la SAAQ (So­cié­té d’as­su­rance au­to­mo­bile du Qué­bec).

Si elles prê­taient aux élèves un livre théo­rique, les écoles de conduite exi­ge­ront do­ré­na­vant au sur­plus un ca­hier de l’étu­diant.

Du cô­té pra­tique, les heures pas­se­ront de 12 à 14, et une quin­zaine de sor­ties sur la route sont pré­vues.

Pour être ad­mis­sible, il faut avoir 16 ans. Comme il ne peut ob­te­nir son per­mis avant la fin des 13 mois de for­ma­tion, l’élève com­men­ce­ra à conduire à 17 ans. Une fa­çon sub­tile de haus­ser l’âge né­ces­saire à l’ob­ten­tion du per­mis de conduire.

« Il nous reste à re­ce­voir de la SAAQ les mo­da­li­tés de tout le pro­ces­sus de contrôle. Quant à l’aug­men­ta­tion de l’acha­lan­dage, on ne pour­ra vrai­ment l’éva­luer que dans quelques se­maines, les mois d’hi­ver étant plu­tôt tran­quilles », in­dique Jean-Yves La­londe.

Bien sûr, il en coû­te­ra plus cher pour suivre des cours de conduite. Le prix moyen, de 500 $, pour­rait aug­men­ter de plus ou moins 45 %, à 725 $.

Rap­pe­lons que le re­tour des cours de conduite obli­ga­toires (les cours étaient fa­cul­ta­tifs de­puis la fin des an­nées 1990) fait par­tie de la Loi mo­di­fiant le Code de la sé­cu­ri­té rou­tière, adop­tée en dé­cembre 2007.

PHOTOTHÈQUE

La nou­velle loi sur les cours de conduites obli­ga­toires en­tre­ra en vi­gueur le 17jan­vier pro­chain.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.