« Haïti: l’am­pleur des be­soins donne le ver­tige », dé­cla­reMei­li Faille

L'Etoile - - HAÏTI - (M.M.H.)

La dé­pu­tée Mei­li Faille, très tou­chée par le ter­rible séisme en Haïti, in­vite les ci­toyens à com­mu­ni­quer avec elle pour toute de­mande d’im­mi­gra­tion et de réuni­fi­ca­tion fa­mi­liale.

« Nos pen­sées vont au peuple haïtien, qui vit ces évé­ne­ments tra­giques, a-t-elle af­fir­mé. Nous al­lons veiller à ce que l’aide hu­ma­ni­taire ca­na­dienne soit adé­quate et ache­mi­née avec la cé­lé­ri­té qui s’im­pose dans de telles cir­cons­tances. Il est pri­mor­dial que la po­pu­la­tion haï­tienne soit sou­te­nue avec vi­gueur, et nous avons pour de­voir de l’ai­der à se re­le­ver de cette catastrophe ma­jeure. Au­jourd’hui plus que ja­mais, une des de­vises d’Haïti ré­sonne haut et fort : l’union fait la force. »

Si les bu­reaux d’ob­ten­tion de visas ont été en­dom­ma­gés en Haïti, les dos­siers pour­ront être ré­cu­pé­rés. Quelques per­sonnes de Vau­dreuil-Sou­langes ont rem­pli des de­mandes de réuni­fi­ca­tion fa­mi­liale. Le gou­ver­ne­ment du Qué­bec a in­vo­qué jeu­di une clause pour per­mettre une réuni­fi­ca­tion fa­mi­liale plus large pour les vic­times du séisme en Haïti. Ce­pen­dant, les frais à cet égard sont tou­jours en vi­gueur. Un par­rain ou une mar­raine au Qué­bec doit en ef­fet pou­voir sou­te­nir fi­nan­ciè­re­ment les per­sonnes ve­nant d’Haïti, avec un re­ve­nu an­nuel d’en­vi­ron 25 000 $ pour la pre­mière per­sonne par­rai­née, et 5000 $ sup­plé­men­taires pour les per­sonnes sub­sé­quentes.

La dé­pu­tée Faille in­vite les ci­toyens qui ont be­soin d’aide et de ren­sei­gne­ments à com­mu­ni­quer avec son bu­reau. « Nous sommes à l’écoute », a-t-elle ré­pé­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.