L’im­mo­bi­lier : un do­maine fé­roce

L'Etoile - - LIBRES - (M.D.)

À notre époque mar­quée par le règne d’In­ter­net, les cher­cheurs de pro­prié­té com­pliquent la tâche des agents im­mo­bi­liers, de plus en plus nom­breux. Se tailler une place dans ce do­maine de­vient pour eux très dif­fi­cile.

Àtitre d’exemple, la Mon­té­ré­gie compte près de 3000 agents et 350 cour­tiers, beau­coup trop, étant don­né le nombre de pro­prié­tés à vendre. Or, au lieu de de­man­der à un agent de faire une re­cherche en pro­fon­deur, de nom­breuses per­sonnes fouillent d’abord sur In­ter­net et té­lé­phonent en­suite à l’agent res­pon­sable de la vente de la mai­son en ques­tion. Elles en­lèvent ain­si à l’agent une chance de tra­vailler et de ga­gner sa com­mis­sion.

Il faut sa­voir que ce qui ap­pa­raît sur leWeb n’est qu’une par­tie de toutes les pro­prié­tés sur le mar­ché…

Les avan­tages de l’agent

En fai­sant ap­pel à un agent im­mo­bi­lier, vous avez toutes les chances de trou­ver une ré­si­dence à votre goût, se­lon votre bud­get.

L’agent ne vous mon­tre­ra en ef­fet que les pro­prié­tés dans la ré­gion choi­sie, se­lon vos cri­tères. Il se char­ge­ra d’en­trer en contact avec l’agent res­pon­sable et pren­dra pour vous les ren­dez-vous de vi­sites. Il se­ra tou- jours dis­po­nible pour vous ai­der dans votre dé­marche d’achat, ré­pon­dant à vos ques­tions et vous met­tant en confiance. Pour­quoi re­fu­ser une telle aide?

PHOTOTHÈQUE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.