De nom­breuses an­nonces sur l’Île Per­rot

Fi­nan­ce­ment de 50000$ pour ra­jeu­nir les murs et la sa­cris­tie

L'Etoile - - LA UNE - PAR YANICK MI­CHAUD ymi­chaud@heb­dos­du­su­roit.com

L’église de Sainte-Jeanne-de-Chan­tal de Notre-Dame-de-l'Île-Per­rot bé­né­fi­cie­ra d’une nou­velle cure de jou­vence avec des tra­vaux de res­tau­ra­tion dans le choeur et la sa­cris­tie.

« Tout le monde re­con­naît la beau­té de cette église. C’est donc un bel évé­ne­ment et un beau té­moi­gnage à sa beau­té. C’est bien de voir que nous tra­vaillons en­semble pour faire avan­cer de tels pro­jets. C’est le meilleur moyen de faire », a ex­pli­qué le dé­pu­té de Vau­dreuil, Yvon Mar­coux, lors de l’an­nonce d’une sub­ven­tion gou­ver­ne­men­tale de 35000$.

« Nous of­frons cette aide à la Fa­brique de la pa­roisse Sainte-Jeanne-de-Chan­tal pour sou­te­nir les tra­vaux. Il est im­por­tant de pré­ser­ver et de trans­mettre aux gé­né­ra­tions fu­tures cet hé­ri­tage in­es­ti­mable qu’est l’église pa­tri­mo­niale Sainte-Jeanne-de-Chan­tal. Je suis fier de l’aide ver­sée par notre gou­ver­ne­ment afin de sau­ve­gar­der et de va­lo­ri­ser ce pa­tri­moine re­li­gieux, dont la construc­tion s’est ter­mi­née en 1774 », a ajou­té le po­li­ti­cien.

Une oeuvre d’art en soi

Pour Lise Char­tier, au­teure, his­to­rienne et pré­si­dente de la Fon­da­tion Sainte-Jeanne- de-Chan­tal, l’église re­pré­sente une oeuvre d’art en soi. « Il est fort im­por­tant, a-t-elle dit, de conser­ver en bon état ce bâ­ti­ment his­to­rique, l’un des rares té­moins, dans la grande ré­gion de Mon­tréal, de la qua­li­té de l’ar­chi­tec­ture re­li­gieuse en mi­lieu ru­ral dans le cou­rant du siècle. La Fon­da­tion com­plè­te­ra son ap­port dans le pro­jet en four­nis­sant les 15 000 $ né­ces­saires. »

De­puis sa créa­tion, en 2005, la Fon­da­tion a consa­cré plus de 55 000 $ à la res­tau­ra­tion de ce mo­nu­ment his­to­rique et de ses oeuvres d’art. L’ac­tuelle res­tau­ra­tion de la toile re­pré­sen­tant sainte Jeanne de Chan­tal, à l’ate­lier A. E. Hen­ry, est une des der­nières dé­marches de ré­fec­tion en­tre­prises sous l’égide de la Fon­da­tion. Le re­tour de la toile est d’ailleurs pré­vu dans quelques se­maines.

« Nous ai­me­rions la re­voir d’ici la fin de fé­vrier, a pré­ci­sé Lise Char­tier. Nous fe­rons une grande fête pour cé­lé­brer son re­tour dans l’église. »

Un lieu de culture

Cette an­née, en plus des tra­vaux de ra­fraî­chis­se­ment des murs de l’église et de ré­fec­tion de cer­tains coins du par­quet et du pla­fond de la sa­cris­tie, la Fon­da­tion s’est don­né la mis­sion de faire de l’église un lieu de culture.

« Nous ai­me­rions voir les gens y ve­nir dans le cadre de spectacles, mais aus­si pour peindre, pour écrire », a dé­cla­ré Lise Char­tier.

L’ab­bé Ri­chard Wal­lot a te­nu à re­mer­cier Lise Char­tier et Yvon Mar­coux, de même que tous les bé­né­voles de la Fon­da­tion, pour leur dé­voue­ment constant et leur en­ga­ge­ment à sau­ve­gar­der ce joyau pa­tri­mo­nial, l’une des sept mer­veilles de Vau­dreuil-Sou­langes.

PHOTO DA­NIEL CUILLERIER

Lau­rier Far­mer, Guy Mo­nette, Yvon Mar­coux, Lise Char­tier et Ri­chard Wal­lot ont consta­té que la pein­ture de la sa­cris­tie doit être ra­fraî­chie, voire re­faite.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.