Les in­dus­tries doivent se confor­mer aux rè­gle­ments sur l’as­sai­nis­se­ment des eaux

Vau­dreuil-Do­rion

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (M.M.H.)

Les pro­prié­taires d’en­tre­prises in­dus­trielles à Vau­dreuil-Do­rion de­vront pro­cé­der à une étude de ca­rac­té­ri­sa­tion de leurs eaux usées avant le 30 avril. Cette me­sure s’ins­crit dans le cadre des rè­gle­ments sur l’as­sai­nis­se­ment des eaux.

La Ville de Vau­dreuil-Do­rion, au même titre que toutes les villes de la Com­mu­nau­té mé­tro­po­li­taine de Mon­tréal ( CMM), doit ap­pli­quer le rè­gle­ment nu­mé­ro 2008-47 sur l’as­sai­nis­se­ment des eaux. Ce rè­gle­ment as­su­re­ra la ré­duc­tion de la conta­mi­na­tion des eaux usées et plu­viales dé­ver­sées aux ré­seaux d’égouts. L’ob­jec­tif de cette vaste opé­ra­tion est d’amé­lio­rer la qua­li­té de l’eau des cours d’eau. Les nou­velles normes de re­jet se­ront ap­pli­cables à par­tir du 1er jan­vier 2012. Consé­quem­ment, la Ville a la res­pon­sa­bi­li­té d’avi­ser les éta­blis­se­ments vi­sés par ce rè­gle­ment.

Le trai­te­ment par les sta­tions d’épu­ra­tion ne per­met pas d’en­le­ver tous les conta­mi­nants pré­sents dans les eaux usées. Donc, la ré­gle­men­ta­tion des re­jets à la source s’avère un ou­til es­sen­tiel pour lut­ter contre la conta­mi­na­tion de l’en­vi­ron­ne­ment et pour as­su­rer le bon fonc­tion­ne­ment des ou­vrages d’as­sai­nis­se­ment.

La Ville exi­ge­ra de tout pro­prié­taire ou ex­ploi­tant d’un éta­blis­se­ment in­dus­triel concer­né de pro­duire une ca­rac­té­ri­sa­tion des eaux usées ( éva­lua­tion de la quan­ti­té et de la qua­li­té) pro­ve­nant de son en­tre­prise avant le 30 avril 2010. Les en­tre­prises se­ront pré­ve­nues par courrier.

Un membre de l’Ordre des in­gé­nieurs du Qué­bec, de l’Ordre des chi­mistes du Qué­bec ou de l’Ordre des tech­no­logues pro­fes­sion­nels du Qué­bec doit sur­veiller cette ca­rac­té­ri­sa­tion. Le pro­prié­taire ou l’ex­ploi­tant de l’éta­blis­se­ment in­dus­triel doit trans­mettre au res­pon­sable de l’ap­pli­ca­tion du rè­gle­ment le rap­port de ca­rac­té­ri­sa­tion au cours des 180 jours de la prise de l’échan­tillon. Un plan des me­sures pour as­su­rer le res­pect des normes de­vra ac­com­pa­gner ce rap­port.

Les en­tre­prises tou­chées par cette ca­rac­té­ri­sa­tion in­cluent : • Une en­tre­prise dont le dé­bit des eaux

usées est su­pé­rieur à 10 000m3/an • Une en­tre­prise dont le dé­bit est in­fé­rieur ou égal à cette va­leur, mais dont les eaux usées sont sus­cep­tibles de conte­nir des conta­mi­nants in­or­ga­niques iden­ti­fiés aux co­lonnes A ou B du ta­bleau de l’an­nexe 1 du rè­gle­ment. Le texte com­plet de ce rè­gle­ment peut être consul­té sur le site In­ter­net de la CMM au www.cmm.qc.ca.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.